FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Amandine Miquel (Stade de Reims) : « On va rester concentré sur notre jeu »

Le Stade de Reims accueille Fleury ce samedi à 14h30 dans le cadre de la huitième journée de D1 Arkema. Après le coup d’arrêt lors de la dernière journée et la défaite subie sur la pelouse du Pairs FC (3-1), les Rémoises auront à coeur de rebondir face à des Franciliennes, qui n’ont plus gagné depuis le 26 septembre dernier. Amandine Miquel, l’entraîneure des Stadistes s’est confiée pour Le Sport au Féminin à ce sujet. Extrait.

Quel bilan tirez-vous après sept journées ?

Le bilan est correct. On aurait pu faire mieux mais le bilan comptable est assez satisfaisant surtout au vu des adversaires que l’on a affrontés. Il y a peu d’écart entre les équipes en terme de points donc ça peut aller très vite. La fin de la première de partie de saison va être importante car on va jouer contre des adversaires à notre portée. On a déjà affronté les « grosses équipes » du championnat (OL, PSG, Montpellier, Bordeaux, Paris FC ndlr).

Qu’a t-il manqué à l’équipe lors de la défaite au Paris FC ?

Tout. On est passé totalement au travers, il y a des matchs comme ça. On n’a pas réussi à mettre en place notre tactique et on a été très gêné par le pressing haut du Paris FC. On avait bien travaillé dans la semaine mais on n’a pas été capable de reproduire cela en match. Ca a été une rencontre à sens unique, on n’a pas réussi à sortir de notre moitié de terrain donc c’était compliqué. Un match à oublier ? Il faudra en tirer des conclusions car il nous servira de référence sur ce qu’il ne faut pas faire.

Reims reçoit Fleury ce samedi, un adversaire qui traverse une mauvaise période …

Je ne sais pas si Fleury traverse une mauvaise période, je ne l’ai pas vécu comme ça. On va rester concentré sur notre jeu, on connaît bien l’équipe adverse car on les a notamment affronté en match amical lors de la pré-saison. A nous d’être en capacité de proposer quelque chose de plus cohérent que contre le PFC.

Avez-vous un onze type ?

Non, je n’aime pas trop ce terme car pour réussir tout le monde doit être concerné. On n’a pas de joueuses en dessous, les différentes combinaisons que l’on a essayées au milieu et en défense ont été probantes et intéressantes. Ce n’est pas toujours facile de choisir son onze de départ la veille des matchs mais c’est très bon signe. J’ai un groupe assez restreint en raison des blessures de longue durée. On a 17 joueuses et 2 gardiennes mais la concurrence est très saine et positive.

Le trio d’attaque Ouchene – Gomes – Herrera fonctionne très bien ..

Oui et c’est une grande satisfaction car la grave blessure de Naomie Feller suscitait quelques inquiétudes. L’équipe était inquiète car on perdait une joueuse très importante mais on n’a pas ressenti d’impact direct sur nos performances offensives. Les trois joueuses citées ont montré qu’elles pouvaient être performantes dans un registre différent et c’est très positif. Le fait d’avoir fait confiance aux joueuses présentes les a mis en confiance mentalement et elles nous le rendent sur le terrain.


Photo à la Une : (@StadedeReims)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer