Divers

Covid-19 : Le sport français fragilisé par la chute du nombre de licenciés

Nos confrères du Monde ont dressé un bilan de la situation du sport français. Fédération par fédération, Le Monde a publié les chiffres de l’évolution du nombre de licenciés depuis l’émergence de la crise sanitaire.

Le sport français subit de plein fouet la crise sanitaire. Le deuxième épisode de confinement instauré par les autorités empêche la plupart des activités sportives. Et cela se répercute directement sur le nombre de licenciés au sein de chaque fédération rapporte Le Monde dans une enquête publiée vendredi. Le journal a dressé un bilan de la situation, fédération par fédération.

Alors que l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire avait recensé 16,43 millions de licences en 2019, « une baisse de 20 à 30% » serait attendue pour l’ensemble de la saison 2020/2021 d’après les estimations de Roxana Maracineanu, ministre des Sports.

Certaines fédérations sont plus touchées que d’autres. D’un automne à l’autre, Le Monde a comparé l’évolution des licenciés dans les 33 fédérations olympiques. Le constat est alarmant pour les sports de salle. Le Basket (50 000 licenciés en moins), le Handball (-73 000) ou encore le Judo (-120 000) sont les plus touchés. Les sports en plein air à contrario sont les plus épargnés. Si le football voit 50 000 licences non reconduites, cela ne représente que 2,8% des licences. Même cas de figure pour le golf (-3,4%) ou le tennis (3,9%). Seul l’équitation ressort de ce bilan automnale avec une progression de 11,6 % avec 26 000 nouvelles licences depuis l’année précédente.


Photo à la Une : (@FFBB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer