FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Diani – Katoto – Baltimore, le trio magique du PSG

Le Paris Saint-Germain a frappé fort vendredi soir en s’offrant le scalp de l’Olympique Lyonnais lors de la neuvième journée de D1 Arkema (1-0). Si tout le collectif francilien a signé une prestation de haute volée, trois joueuses ont crevé l’écran du côté du PSG. Zoom sur le trio magique Diani, Katoto, Baltimore, qui a malmené la défense de l’OL tout au long de la rencontre.

Quel match ! Le Paris Saint-Germain a envoyé un message très clair à toute la D1 Arkema ce vendredi, en dominant son plus grand rival l’Olympique Lyonnais (1-0) en ouverture de la neuvième journée de D1 Arkema. Dominatrices et très entreprenantes, les Parisiennes ont décroché un succès capital avec la manière, qui leur permet de prendre la tête du championnat avec un petit point d’avance sur les Lyonnaises. Si la victoire est à mettre au crédit de l’ensemble des joueuses et du staff francilien, trois joueuses se sont illustrées et ont signé une prestation XXL. Sandy Baltimore, Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto, le trio magique du PSG, a donné le tournis à l’une des meilleures défenses du monde. Retour.

L’éclosion de Sandy Baltimore

Déjà très performante depuis la reprise, Sandy Baltimore a confirmé tous les espoirs placés en elle face à l’OL, l’une des meilleures formations du Vieux Continent. Tout au long de la rencontre, la nouvelle pépite du PSG a donné le tournis aux défenseures rhodaniennes, mises en difficultés comme rarement ce vendredi. Sa vitesse et sa technique ont fait d’énormes différences dans ce match et l’ailière du PSG a quasiment tout réussi. Sa patte gauche est d’une précision chirurgicale à l’instar de sa vision du jeu . Volontaire, disponible et pas avare d’efforts, Baltimore s’est fait une place en tant que titulaire indiscutable au sein de l’effectif pléthorique du Paris Saint-Germain. De quoi taper à la porte de l’équipe de France ?

Sandy Baltimore est la révélation du début de saison du côté du PSG (©PSGFéminines)

Match référence pour Marie-Antoinette Katoto

Son talent et son potentiel ne font aucun doute. Son efficacité devant le but et ses qualités de footballeuses non plus. Mais vendredi, Marie-Antoinette Katoto a sans douté réalisé son match référence dans un grand rendez-vous. Souvent pointée du doigt par son manque de réalisme dans les grands matchs, l’attaquante a fait taire les critiques ce vendredi en inscrivant le seul et unique but du match face à l’OL. Lancée dans la profondeur par sa compatriote Kadidiatou Diani, Katoto a pris le meilleur sur son adversaire direct avant de se présenter seule face à Sarah Bouhaddi. Calme et pleine de sang-froid, la Tricolore a tranquillement dribblé la gardienne de l’équipe de France pour ensuite pousser le ballon au fond des filets d’un beau tir croisé (11′, 1-0). Un face à face remporté, le tournant du match et peut-être de la saison, qui permet au PSG de prendre seul la tête du classement.

Enfin décisive face à l’OL, Marie-Antoinette Katoto a signé son match référence ce vendredi (©PSGFéminines)

Kadidiatou Diani change de dimension

En constante progression depuis le début de sa carrière, Kadidiatou Diani a changé de dimension cette saison. Beaucoup plus tueuse devant le but, le feu follet a déjà inscrit 8 buts et délivré 6 passes décisives depuis le début de la saison en D1 Arkema. Si l’attaquante a passé un cap en terme d’efficacité et de rendement offensif, elle est aussi beaucoup plus régulière sur l’intégralité du match. Vendredi face à l’OL, elle a souvent fait les bons choix et a su imprégné le rythme de son équipe en attaque, en alternant les courses dévastatrices ou la conservation du ballon pour permettre à son bloc de remonter. C’est elle qui fait la différence sur l’ouverture du score en début de match, en envoyant Marie-Antoinette Katoto sur orbite.

Kadidiatou Diani a inscrit 8 buts et 6 passes décisives cette saison en D1 Arkema (@PSGFéminines)


Photo à la Une : (@PSGFéminines)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer