HandballHandball : EHF Euro 2020

EHF Euro 2020 : Zoom sur les trois favoris pour le titre

Le Championnat d’Europe de handball féminin débute ce jeudi au Danemark. Sur les seize équipes en course pour le titre, trois semblent avoir plus d’arguments que les autres. Le Sport Au Féminin vous dresse ses trois favoris pour le titre.

La Russie

Avant d’évoquer la Russie, comment ne pas aborder l’absence d’Anna Vyakhireva ? L’arrière droite russe, élue meilleure joueuse du dernier Championnat d’Europe et qui fait partie des meilleures handballeuses du monde, souffre de douleurs au dos. Sa fédération a récemment déclaré qu’« une IRM a décelé une déchirure dans un muscle du dos. » Son absence lors des matchs de préparation était prévue, mais elle est bien forfait pour l’Euro. Les Russes perdent un élément central de leur jeu, mais elles feront, une fois encore, partie des favoris pour le titre. Défaites par la France en finale du dernier Euro, les Russes auront à coeur de faire mieux cette année. Les deux équipes pourraient d’ailleurs se retrouver dès le deuxième tour de la compétition pour un match déterminant pour la suite.

La Norvège

La Norvège, terre de handball, fait aussi partie des favoris. Championnes du monde en 2011 et 2015, et vainqueures de six des huit derniers Euro, les Norvégiennes débarquent au Danemark pour tout écraser sur leur passage. Alors qu’elles devaient au départ jouer certains matchs à domicile, les coéquipières de Stine Bredal Oftedal joueront chez leurs voisines danoises en raison de l’épidémie de coronavirus qui touche durement leurs pays. Un petit inconvénient, mais rien de dramatique pour une sélection qui fait peur à toute l’Europe. Présentes dans le groupe D avec l’Allemagne et la Roumanie comme principaux adversaires à craindre, les joueuses de Thorir Hergeirsson pourraient affronter les Pays-Bas lors du second tour. Un premier vrai test, même si le chemin des Norvégiennes vers les demi-finales semble déjà tout tracé.

La France

Comment mettre l’équipe de France dans nos trois favoris alors qu’elle vient de connaître un Mondial plus que décevant avec une élimination au premier tour? La question peut-être posée, mais la réponse est toute trouvée : la France a remporté le dernier Euro sur ses terres. Alors, pendant un peu plus de deux semaines au Danemark, les joueuses d’Olivier Krumbholz espèrent aller le plus loin possible et montrer qu’elles sont toujours au top. Avec notamment un trio de gardiennes (Leynaud, Glauser, Darleux) qui fait rêver bon nombre de sélection, les Bleues veulent d’abord assurer dans le groupe A où elles affronteront le Monténégro, la Slovénie et le Danemark, avant de penser à la suite de la compétition. Les Françaises vont donc prendre les matchs les uns après les autres en espérant conserver leur titre européen. Même si cela devra se faire sans l’une de leurs joueuses-cadres, Allison Pineau, blessée et forfait pour la compétition. Un vrai coup dur, même si l’équipe de France a un reservoir de talent très important.

Les outsiders

Si les trois sélections ci-dessus font figure de favoris, on aurait également pu évoquer l’Espagne, surprenant vainqueur du dernier Euro, les Pays-Bas, entraînés par Emmanuel Mayonnade et sur qui il faut toujours compter, ou encore la Suède et la Hongrie, capables de jouer les troubles faits. Des surprises ne sont en tout cas pas à exclure entre l’épidémie de coronavirus et de nombreuses joueuses blessées. Le champion d’Europe sera connu le 20 décembre prochain.


Photo à la Une : (@IHF)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer