HandballHandball : EHF Euro 2020Handball : Equipe de France

EHF Euro 2020 : Avec une Cléopâtre Darleux de gala, la France vient à bout du Monténégro

Pour son entrée en lice dans ce Championnat d’Europe, l’équipe de France a dominé le Monténégro (24-23) au terme d’une rencontre pleine de suspens. Grâce notamment à une très belle performance de Cléopâtre Darleux, les Bleues assurent l’essentiel.

Après leurs défaites face à la Slovénie, la Russie ou encore plus récemment contre la Corée du Sud en ouverture de trois de leurs quatre dernières grandes compétitions, les joueuses tricolores ne sont, cette fois, pas tombées dans le piège tendu par le Monténégro. Les championnes d’Europe en titre ont pourtant tremblé dans une rencontre marquée par leur difficulté à faire la différence en attaque. Retour sur un match difficile pour les Bleues.

Un début de match poussif

Les Tricolores ont mal démarré leur rencontre et elles ont même dû attendre plus de sept minutes avant de marquer par l’intermédiaire de Grace Zaadi. Menées pendant une large partie de la première période face à des Monténégrines très décomplexées, les joueuses d’Olivier Krumbholz ont néanmoins réussi à revenir petit à petit dans la partie grâce notamment aux arrêts d’une Amandine Leynaud, jusque là, bien trop discrète. Les championnes d’Europe en titre se sont aussi mises à (enfin) jouer avec leurs aillières, et comme un symbole, c’est Siraba Dembélé, la capitaine, qui permettait à sa sélection d’égaliser à une minute de la fin de la première période (11-11). Avant que le Monténégro reprenne l’avantage pour être devant à la pause (12-11). Un score presque logique au vu des difficultés offensives des Tricolores.

Cléopâtre Darleux sort le grand jeu

Dès le retour des vestiaires, Cléopâtre Darleux a remplacé Amandine Leynaud dans la cage tricolore. Un premier choix fort de la part d’un Olivier Krumbholz qui voulait perturber les tireuses monténégrines et faire confiance à la coéquipière en club de Djurdjina Jaukovic (3 buts ce soir), l’atout numéro 1 de la sélection des Balkans. Cette dernière a réussi à bien démarrer la seconde période pour reprendre les devants (16-13, 36e). Mais la gardienne brestoise a commencé à faire des arrêts pendant que Laura Flippes enchaînait les buts sur son aile droite. De quoi permettre aux Bleues de revenir à égalité (17-17, 42e puis 20-20, 50e). Puis la France a mené pour la première fois de la rencontre à huit minutes du terme de ce match grâce au deuxième but de la soirée d’Aïssatou Kouyaté (21-20, 52e) avant un nouvel arrêt de Cléopâtre Darleux.

La fin de match a plutôt été bien maitrisée par les Bleues qui ont pu compter sur la fougue et la force physique de la jeune Kouyaté. L’arrière bisontine a inscrit trois buts tout en mettant en grande difficulté une équipe monténégrine qui n’a rien lâché jusqu’au bout. Avant que Chloé Valentini marque son troisième but de la soirée pour permettre à sa sélection de reprendre deux buts d’avance (24-22, 59e). Un matelas suffisant pour que l’équipe de France gagne ce premier match si important. Pour son entrée en lice dans cet Euro, les Bleues ont finalement dominé le Monténégro d’un petit but (24-23). Un succès capital avant la suite de la compétition.


Photo à la Une : (@IHF)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer