HandballHandball : EHF Euro 2020Handball : Equipe de France

EHF Euro 2020 – Le baromètre des favoris : La Norvège et la France au top, les Pays-Bas dans le dur

La phase de poules du Championnat d’Europe s’est conclue ce mardi soir. Place désormais au Tour Principal. Mais avant ce deuxième tour qui débute ce jeudi, retour sur les performances des principaux favoris.

Des 16 équipes au départ, il n’en reste déjà plus que 12. La Slovénie, la République Tchèque, la Serbie et la Pologne sont éliminées de la suite de la compétition. Les trois premiers des groupes A et B vont s’affronter dans le groupe 1 du Tour Principal pendant que les trois premiers des groupes C et D se feront face dans le groupe 1. Les points glanés lors du premier tour contre les autres sélections qualifiées sont conservés pour le deuxième tour de la compétition. C’est pour cette raison qu’une sélection comme le Monténégro ne débutera avec aucun point puisqu’elle a gagné contre l’équipe éliminée du Groupe A, la Slovénie. Le petit point règlement fait place désormais à notre baromètre des favoris.

Les tops

Lors de notre premier article au sujet des favoris pour ce Championnat d’Europe, écrit avant le début de la compétition, on avait mis la Norvège, la Russie et la France dans la catégorie des gros morceaux de cet Euro. Une prédiction qui s’est confirmée lors des trois premières journées. Voici nos tops de ce début de compétition.

La Norvège fonce vers les demi-finales

Qui va bien pouvoir arrêter les Norvégiennes? C’est la question que tous les observateurs se posent. Impériales lors de leurs trois premières rencontres contre la Pologne (35-22), l’Allemagne (42-23) et la Roumanie (28-20), les coéquipières de Nora Mork, déjà de retour à son meilleur niveau, possèdent la meilleure attaque de la compétition avec 105 buts inscrits. Soit une moyenne de 35 réalisations par match. Assurées de démarrer ce Tour Principal avec 4 points, les Scandinaves vont affronter les Pays-Bas, la Hongrie et la Croatie. Trois sélections largement à leur portée même si les Hollandaises n’auront pas d’autre choix que de l’emporter (voir par ailleurs). La Norvège s’avance donc en grande favorite de son groupe 2 du Tour Principal et elle semble déjà foncer tout droit vers les demi-finales.

La Russie est en forme

Privée d’Anna Vyakhireva, l’une des meilleures joueuses de la planète, la Russie s’en sort plutôt très bien depuis le début de l’Euro. Placées dans le groupe B avec notamment l’Espagne et la Suède, les Russes ont fait un carton plein en démarrant tambour battant leur Championnat d’Europe grâce à leur large victoire contre les Espagnoles (31-22). Les Tchèques (22-24) puis les Suédoises sont ensuite tombées sur plus forte qu’elles (26-30). Avec 4 points au compteur, la Russie est en tête du groupe 1 du Tour Principal et son prochain match contre le Monténégro devrait être une formalité. Avant de faire face à un très gros test contre la France puis d’affronter le Danemark pour une rencontre qui pourrait être cruciale en vue d’une qualification pour les demi-finales.

La France monte en puissance

« La France a des individualités de classe mondiale ». Jesper Jansen, le coach danois, vient d’en faire les frais. Sa sélection s’est inclinée ce mardi soir contre les Bleues (20-23) lors d’une rencontre déjà très importante pour la suite de la compétition. Les joueuses d’Olivier Krubmholz, timides pour leur entrée en lice contre le Monténégro (24-23), ont ensuite enchaîné deux succès convaincants face à la Slovénie (27-17) et donc le Danemark. Un premier test passé haut la main par des Tricolores qui possèdent la meilleure défense actuelle de la compétition avec 60 buts encaissés. Une très bonne nouvelle pour les championnes d’Europe en titre qui ont toujours basé tous leurs succès grâce à la qualité de leur défense.

La paire de gardiennes composée d’Amandine Leynaud et Cléopâtre Darleux est aussi la meilleure de la compétition tandis qu’Orlane Kanor, Grâce Zaadi ou encore Béatrice Edwige semblent monter en puissance. Tant mieux pour la France qui entamera son Tour Principal avec 4 points avant d’affronter l’Espagne, la Russie et la Suède. Trois gros morceaux, mais les Françaises sont capables de gagner tous leurs matchs, et elles se sont aussi offerte un joker grâce à ce succès contre le Danemark. De quoi être confiant pour voir l’équipe de France rallier une nouvelle fois le dernier carré d’un Championnat d’Europe.

Les flops

Dans ces flops, on retrouve notamment les Pays-Bas, l’Espagne et la Suède, décevants sur ce début de compétition. Le Monténégro, la Hongrie et la Roumanie n’ont, pour le moment, pas réussi à marquer cette compétition de leur empreinte.

Les Pays-Bas décevants

Les championnes du monde en titre sont méconnaissables. Même Emmanuel Mayonnade, le coach de Metz et des Pays-Bas, a avoué ne pas reconnaître son équipe. Défaites lors de leurs deux premiers matchs contre la Serbie puis face à la Croatie, les Hollandaises doivent leur qualification pour le Tour Principal qu’à leur timide succès contre la Hongrie (28-24). En difficulté sans leur maitre à jouer, Estavana Polman, actuellement blessée, les Oranjes vont devoir cravacher pour réussir à rallier les demi-finales. Avec deux points au compteur, elles n’auront déjà pas le droit à l’erreur dès jeudi face à une équipe de Norvège contre qui il faudra créer un petit exploit. À moins que la Croatie, deuxième de la poule avec quatre points, ne fléchisse. Affaire à suivre.

L’Espagne et la Suède en difficulté

Elles ne peuvent s’en vouloir qu’à elles. Avec un petit point chacune pour débuter ce Tour Principal, les sélections espagnoles et suédoises ont déjà trois points de retard sur le duo de tête composé de la Russie et la France. Leur match nul concédé lors de leur confrontation directe lors du premier tour de la compétition pourrait leur rester en travers de la gorge pendant un bon moment. En cas de défaite dès jeudi face aux Bleues – et si la Russie domine dans le même temps le Monténégro – les vice-championnes du monde pourraient déjà être éliminées de la course pour les demi-finales. La donne est à peu près la même pour la Suède qui va devoir dominer son voisin danois lors d’une rencontre qui s’annonce indécise. Autant dire que les deux sélections n’ont que très peu de marge et déjà beaucoup de retard sur la tête du groupe.

Le Monténégro, la Hongrie et la Roumanie proches de l’élimination

Ces trois sélections ont un point commun, elles ont gagné contre la seule sélection éliminée de leur groupe du premier tour. Le Monténégro a seulement battu la Slovénie, la Hongrie a connu son seul succès contre la Serbie et la Roumanie aux dépens de la Pologne. Monténégrines, Hongroises et Roumaines débutent donc ce Tour Principal avec aucun point au compteur. Soit 4 de moins que les deux premiers de leurs groupes respectifs. Il faudra donc pour ces équipes gagner leurs trois prochains matchs et espérer un concours de circonstances exceptionnel. À moins de déjà se fixer un objectif plus réalisable, celui de tenter de finir à la troisième place pour jouer la finale pour la 5e place de ce Championnat d’Europe.


Photo à la Une : (@BeIN SPORTS)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer