HandballHandball : EHF Euro 2020Handball : Equipe de France

EHF Euro 2020 : Au terme d’un match fou, la France prend un point contre la Russie

L’équipe de France a été tenue en échec par la Russie (28-28) ce vendredi soir lors de son deuxième match du Tour Principal. Les Bleues ne sont donc pas encore qualifiées pour les demi-finales.

Quel match ! Et quel suspens surtout lors de ce choc du groupe 1 du Tour Principal. Invaincues avant ce duel, la France et la Russie n’avaient qu’un seul objectif en tête : l’emporter ce soir pour se qualifier pour les demi-finales de la compétition. Mais il n’en fut rien pour deux équipes qui ont vendu très chèrement leur peau, moins de 24 heures après avoir remporté leur premier match dans le Tour Principal. Ce score nul entre Françaises et Russes parait même logique au vu du scénario de cette rencontre et de l’écart infime qui les séparent. Elles devront donc patienter avant de valider leur ticket pour le dernier carré.

La défense française dans le dur en première période

19. C’est le nombre de buts encaissés par les Bleues lors du premier acte de ce choc. Soit deux de plus que lors de l’intégralité du match face à Slovénie, un de moins que contre le Danemark ou encore quatre de moins que contre l’Espagne. De quoi inquiéter Olivier Krumbholz et tous les fans français. Logiquement menées de trois longueurs à la pause (16-19), les championnes d’Europe en titre semblaient souvent complètement dépassées en défense et souffraient face à la force collective des Russes qui arrivaient à marquer à chaque poste. Offensivement, les Bleues s’en remettaient aux tirs lointains d’Océane Sercien-Ugolin ou ceux d’Alexandra Lacrabère, une nouvelle fois essentielle ce vendredi soir (4 buts). Alors qu’Ioulia Managarova se régalait sur son aile droite (5 buts).

Seulement 9 buts encaissés en seconde période

Mais dès le retour des vestiaires, les coéquipières de Laura Glauser, qui aura joué une dizaine de minutes, sont revenues avec de bien meilleures intentions. Ultras concentrées défensivement, les Françaises réussissaient à revenir petit à petit au score avant de voir Siraba Dembélé égaliser à l’aube du dernier quart d’heure de ce match (23-23, 43e). Un vrai soulagement pour les joueuses d’Olivier Krumbholz qui couraient après le score depuis le début de la rencontre. Grâce à Laura Flippes, elles arrivaient même à prendre l’avantage (24-23), mais malheuresement, l’ailière droite du Paris 92 s’est blessée sur cette action et elle pourrait manquer la fin de la compétition (le verdict officiel n’est pas encore tombé).

Mais les Russes, dans le sillage d’Antonina Skorobogatchenko (5 buts), ne lâchaient rien et les deux équipes étaient aux coude-à-coude avant la dernière minute (27-27, 59e). Le moment choisi par Océane Sercien-Ugolin pour marquer le 28e but de l’équipe de France. Mais Olga Fomina a ensuite permis à son équipe de prendre le point du nul (28-28). Un score, au final, logique entre deux sélections de très haut niveau, qui ont sûrement souffert de ce manque de récupération entre leurs deux premiers matchs du Tour Principal.

Statut quo en tête du groupe

Ce résultat n’arrange personne, même si la Russie conserve les commandes du groupe 1 grâce à une meilleure différence de but que la France (+14 contre +5 pour les Tricolores). Cette dernière devra donc attendre son prochain match contre la Suède mardi pour valider sa qualification pour les demi-finales. Mais avec sept points au compteur et ce mental-là, les joueuses d’Olivier Krumbholz devraient bien être au rendez-vous de ce dernier carré. C’est en tout cas ce qu’on espère tous.


Photo à la Une : (@BeIN SPORTS)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer