HandballHandball : EHF Euro 2020Handball : Equipe de France

EHF Euro 2020 – Béatrice Edwige : « Olivier est comme le père ou le grand-père de toutes les vingt filles »

Quelques minutes après la très facile victoire de la France contre la Croatie, Béatrice Edwige a rendu hommage à Olivier Krumbholz, le sélectionneur des Tricolores. Extraits.

Qu’elle fait plaisir à voir cette équipe de France ! Victorieuse des Croates en demi-finale ce vendredi soir, les Bleues vont disputer dimanche une troisième finale dans une grande compétition en trois ans. De quoi faire oublier l’échec de l’an passé lors des Championnats du monde au Japon et de rendre hommage à Olivier Krumbholz. Ce qu’a fait Béatrice Edwige : « C’est trop bon de voir Olivier ainsi, il est comme le père ou le grand-père de toutes les vingt filles. Quand nous le voyons comme ça, nous avons beaucoup de chaleur dans nos cœurs. »

La boss de la défense des championnes d’Europe en titre est même rentrée dans les détails des choix tactiques de son sélectionneur : « Pour être honnêtes, nous pensions débuter avec la 0-6 et finalement il nous a lancées en 1-5 et c’était une très bonne option (…) Depuis le premier match, on n’a pas voulu brûler les étapes et on a su garder notre ligne de conduite en réglant les problèmes, au fur et à mesure. »

« On s’est rendues le match facile »

Pauletta Foppa, l’autre pivot des Bleues, était forcément ravie de ce nouveau succès : « Je suis tellement contente, je n’arrive pas encore à réaliser. On a tellement travaillé pour gagner ce match car on savait que c’était une équipe atypique. Nous avons réussi à jouer juste et cela a payé. On savait très bien que si nous ne respections par l’adversaire on pouvait le perdre. On s’est rendues le match facile mais ce n’était pas facile. Il fallait tout donner pour ne pas avoir de regrets. Nous jouons plus relâchées et pour aller loin, il faut lâcher les chevaux. »

La joueuse du BBH a aussi évoqué la bonne entente au sein du groupe France : « Nous avons une très bonne cohésion, nous travaillons bien ensemble, jeunes et anciennes. » Et la dernière finale disputée par les Tricolores il y a deux ans : « La finale à huis-clos sera différente de ma première finale à Paris il y a deux ans, devant 14000 spectateurs. Entre guillemets, nous sommes maintenant habituées. » Tellement habituées qu’elles viseront un nouveau titre ce dimanche face à la Norvège.


Photo à la Une : (@FFHandball)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page