HandballHandball : EHF Euro 2020Handball : Equipe de France

EHF Euro 2020 – Finale : La France veut rester sur le toit de l’Europe

La France affronte la Norvège ce dimanche à 18h pour une finale de l’Euro 2020 qui s’annonce explosive. Les Bleues visent un deuxième sacre européen consécutif, mais rien ne sera facile contre la force offensive norvégienne.

C’est le jour J pour les joueuses d’Olivier Krumbholz. Un petit peu plus d’un an après leur terrible élimination au premier tour du Championnat du monde, elles seront ce soir sur le terrain au Danemark pour tenter de remporter un nouveau titre. Les championnes du monde 2017 et d’Europe 2018 se verraient bien continuer à remplir leur armoire à trophées tout en conservant un titre glané il y a deux ans à domicile. Mais en face, c’est la Norvège. Une sélection qui a remporté sept Euro depuis 1998 et qui réalise une compétition de très très haut niveau. Présentation d’une finale de rêve.

Un remake de la finale du Mondial 2017

23-21. C’était le score de la finale du Championnat du monde 2017 qui avait vu la France remporter son deuxième titre de championnes du monde (14 après celui remporté en 2003) contre la Norvège. Un succès à l’arraché grâce notamment à trois joueuses qui ne seront pas présentes ce dimanche soir – Camille Ayglon (2 buts), Manon Houette (4 buts) et Allison Pineau (4 buts). Du côté norvégien, Nora Mork avait inscrit 8 buts ce soir-là et elle sera bien sur le terrain pour cette nouvelle finale entre Françaises et Norvégiennes. L’occasion pour ces dernières de prendre leur revanche. Les deux sélections se connaissent parfaitement et ce sont même affrontés le 3 octobre dernier, un match gagné d’un rien par les Scandinaves (29-28). Mais là, on parle d’une finale d’un Championnat d’Europe. Autant dire que le passé ne compte plus vraiment et tout va se jouer sur soixante minutes.

La meilleure attaque face à la meilleure défense

C’est la finale rêvée pour tous les fans de handball. Et forcément encore un peu plus pour les supporters de ces deux sélections. Si les Françaises et les Norvégiennes sont toujours invaincues dans la compétition, les premières nommées ont concédé un nul face à la Russie tandis que leurs adversaires se sont à chaque fois imposées largement. Sauf en demi-finale, où elles ont tremblé une bonne partie du match contre une très belle équipe danoise (27-24). Cette finale sera aussi l’occasion de voir la meilleure attaque (232 buts pour la Norvège) affronter la meilleure défense (157 buts encaissés par la France).

Nora Mork, buteuse la plus prolifique de cet Euro avec 42 réalisations est l’atout numéro 1 de son équipe et son duo avec Stine Bredal Oftedal peut faire vaciller n’importe quelle défense. Mais les Bleues ont aussi des qualités à faire valoir comme la variété de leur défense et la qualité de leur duo de gardiennes qui rayonnent depuis le début de ce Championnat d’Europe.

Les cadres françaises devront être au top

Cette finale, qui opposera les deux derniers vainqueurs de la compétition, s’annonce donc passionnante à suivre. Estelle Nze Minko, Alexandra Lacrabère, Grâce Zaadi, mais aussi Amandine Leynaud auront un rôle prépondérant à jouer dans cette rencontre face à la puissance offensive des Norvégiennes, impressionnantes depuis le début de l’Euro. Mais s’il y a bien une équipe capable de les faires tomber, c’est les Bleues. Ce qu’expliquait d’ailleurs Aïssatou Kouyaté en conférence de presse : « C’est un peu impressionnant de se dire qu’on va affronter les meilleures, mais nous aussi on est les meilleures. »

La Bisontine va jouer ce dimanche soir sa première finale : « Je ne réalise pas encore que je vais jouer une finale. Les filles me rassurent, me disent que je vais vivre un moment exceptionnel, mais je ne me pose pas trop de questions, je veux découvrir les choses par moi-même. » Et à sa coéquipière Océane Sercien-Ugolin de conclure : « On doit continuer à travailler si on veut rêver d’une médaille d’or. » Une breloque qui permettrait d’envoyer un signal fort à toutes les autres nations à un peu plus de six mois des Jeux Olympiques.


Photo à la Une : (@BeIN SPORTS)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page