FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : début de saison difficile pour l’ASJ Soyaux

Club historique du championnat, l’ASJ Soyaux peine à trouver ses repères et avance à petits pas. Pour Issy et Le Havre, promus cette saison, l’écart de niveau avec les autres équipes se fait ressentir.

C’est une année compliquée pour le club charentais. Après un projet de fusion avorté avec le club d’Angoulême (ACFC) qui a lourdement impacté le budget de Soyaux, et le départ de leur entraîneur Sébastien Joseph, les joueuses de l’ASJ ont du mal à s’imposer en D1 Arkema. Leur nouveau coach, Laurent Mortel, avait pris ses fonctions le 4 novembre, dans l’idée d’apporter un élan positif aux Sojaldiciennes. Mais depuis le départ de l’emblématique Sébastien Joseph, les Charentaises n’ont toujours pas trouvé la formule gagnante (5 défaites, 1 match nul). Siga Tandia et ses partenaires ont cependant l’expérience de ce genre de situations. Un vécu qui pourrait s’avérer crucial dans la lutte pour le maintien avec les deux promus.

Les promus également en difficulté

Du côté des clubs de D2 promus cette saison dans l’élite, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Le GPSO Issy 92 se classe en onzième position (6pts), devant le HAC (12e, 4pts). Selon Aline Riera, consultante pour Canal+, la situation s’explique par « un manque de maturité important » des deux équipes : « Issy qui, après avoir dominé Bordeaux à la surprise générale, a subi deux très lourdes défaites contre Paris et Lyon (14-0 et 9-0). Il y a d’autres explications possibles, comme la difficulté pour Issy de recruter […]. Le Havre, c’est un peu différent, le club a recruté de bonnes joueuses mais pour l’instant, la sauce ne prend pas ».


Photo à la Une : (© ASJOfficiel)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer