HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

LBE : Les tops et les flops du choc entre Brest et Metz

Dans une rencontre largement dominée par des Brestoises intraitables (30-19), certaines joueuses ont tirés leur épingle du jeu, quand d’autres ont déçu. Découvrez les tops et les flops de ce choc de LBE.

Les Tops

La deuxième mi-temps Brestoise

Un rythme infernal, une efficacité chirurgicale et une défense de fer. Voilà comment résumer la seconde période du BBH. Au fil des minutes, les Bretonnes sont montées en gamme, ne laissant que quelques miettes à leur adversaire. Les montées de balles rapides, les buts depuis leur camp et une bouillante Sandra Toft n’ont fait qu’enfoncer les Messines. Une performance collective de haute voltige qui présage de grandes choses pour la fin de saison.

Sandra Toft

Quelle prestation XXL. La gardienne danoise a rendu une copie parfaite mercredi à la BrestArena. Le show a commencé en fin de première mi-temps, lorsqu’elle s’impose deux fois sur des jets de sept mètres. Puis au retour des vestiaires, la doublure de Darleux, absente, a été tout simplement infranchissable. Pendant 7 minutes, les Messines n’ont jamaus trouvé la faille. Au final, elles n’ont inscrit que 9 petits buts en 30 minutes. La Nordique s’est même fendue d’un but depuis sa cage, histoire d’assommer complètement les Dragonnes.

Ana Gros

Après un début de match compliqué, la Slovène, bien muselée par la défense, a réussi à régler la mire. Son tir, pleine lucarne opposée (5ème minute), annonçait la couleur pour la suite de son match. La joueuse, qui rejoindra le CSKA Moscou à la fin de la saison, a fait trembler les filets à neuf reprises. Une performance de haut niveau, qui lui a valu d’être la meilleure marqueuse du match et de mener Brest vers la victoire.

Les Flops

Orlane Kanor

Tout avait bien débuté pour la joueuse française. Infranchissable en défense, et intenable en attaque, elle mystifiait son adversaire avec ses appuis. Au moment de rentrer aux vestiaires, l’arrière avait inscrit 3 buts. Mais l’internationale s’est éteinte au fil des minutes, submergée par les vagues Bretonnes incessantes, et apathique en attaque, à l’image de ses coéquipières.

L’indiscipline des Messines

Oui, ce genre de match doit se jouer avec une envie débordante et une intensité forte. Les duels sont âpres et les défenses solides. Mais mercredi, les Messines ont concédé huit exclusions temporaires. Quand on sait que ces rencontres se jouent sur des détails, en voilà un à ne pas négliger. Les 2 minutes successifs en 1ère mi-temps ont remis dans le coup le BBH. Celui reçu par Orlane Kanor en tout début de second acte aura permis aux Finistériennes de faire le trou. Des sanctions qui pèsent lourds dans la balance.

Manon Houette

Pour son retour à la compétition face à Plan-de-Cuques, Manon Houette avait fait beaucoup de bien à son équipe, inscrivant notamment 3 buts. Face au BBH, la performance de la française a été nettement moins bonne. L’aillière n’a jamais réussi à scorer, butant une première fois sur la muraille danoise lors d’un tir ouvert, puis échouant sur le poteau. La championne du monde 2017 va même être mise en échec à 6 mètres par Toft, suite à une contre attaque. Un 0/3 au tir qui n’a clairement pas arrangé les affaires des Messines.


Photo à la Une : (@BBH)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page