Sur la route de Tokyo

Les Jeux Olympiques à nouveau menacés par la Covid-19

Moins de 200 jours avant le début des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, la tenue de l’évènement est encore une fois incertain. La compétition la plus regardée dans le monde, déjà annulée l’été dernier, fait face à la hausse du nombre de contaminations à la Covid-19 au Japon.

Le flou est total. Dans six mois, les Jeux Olympiques sont censés se dérouler à Tokyo (23 juillet – 8 août). Problème, la capitale nippone devrait passer en état d’urgence face à la pandémie. Une nouvelle qui contrecarrerait les plans des organisateurs quant à la mise en place des JO.

Le Japon plus touché que jamais

Ces derniers jours, le pays du soleil levant a enregistré des chiffres records quant au nombre de contaminations. En perpétuelles hausse, ils deviennent de plus en plus préoccupants. Ce jeudi, pour réagir face à la situation, le Premier ministre japonais va déclarer l’état d’urgence à Tokyo, et dans trois autres préfectures voisines. Cette décision concernera quelques 37 millions d’habitants dans la capitale et durera 1 mois. Un véritable coup dur dans l’avancée des préparatifs des JO.

>> À LIRE AUSSI : Rugby : Les 7 joueuses à suivre aux JO de Tokyo

L’exposition des flammes olympiques a déjà été annulée et remise à une date ultérieure. Mais cette décision aura aussi des répercussions directes sur les athlètes nippons. Avec cette mesure, le Centre National d’entrainement de Tokyo risque d’être fermé, propulsant le sport japonais à l’arrêt. Aussi, seulement 117 sportifs japonais ont été sélectionnés pour les JO, la délégation doit se présenter avec… 600 membres environ. Bien loin du compte donc.

La tenue des JO divise

Malgré la situation sanitaire, le Premier ministre a martelé sa volonté que les Jeux aient lieux, évoquant l’évènement comme la « preuve de la victoire de l’humanité sur le virus ». Une opinion que la majorité de ses compatriotes ne partage pas. Dans un sondage révélé par le média japonais NHK, seulement 27% des habitants soutiennent l’évènement, quand 32% souhaitent son annulation. Les 31% restants demandent un nouveau report. L’argument majoritaire pointe le côté économique. Le report des Jeux et les protocoles sanitaires très strictes, mis en place pour les athlètes, ont coûté 2.1 milliards d’euros supplémentaires. Un gouffre financier qui pose question.

>> À LIRE AUSSI : Quand le budget des Jeux Olympiques de Tokyo explose

A moins de 200 jours de la cérémonie d’ouverture, les Jeux Olympiques et Paralympiques se retrouvent, une nouvelle fois, en suspens. Les prochaines semaines seront cruciales pour les athlètes et les nombreux amateurs de la compétition.


Photo à la Une : (@IOC)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer