FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Et si le succès du PSG venait de sa défense ?

Leaders de la D1 Arkema devant les Lyonnaises, les Parisiennes sont en pleine forme depuis le début de la saison. Accompagnée par la capitaine espagnole Irene Paredes, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain enchaîne les victoires. Avec la meilleure attaque et surtout la meilleure défense de l’élite, tout porte à croire que le PSG va poursuivre sur sa lancée.

Le Paris Saint-Germain a très bien démarré son année avec une victoire contre les Girondines de Bordeaux (1-0). Les Parisiennes ont donné le ton pour le reste de la saison, montrant clairement qu’elles espéraient garder leur première place aussi longtemps que possible. Et si le club de la capitale possède la meilleure attaque du championnat avec 47 buts marqués, c’est surtout la défense qui impressionne. Avec seulement deux buts encaissés, la défense du PSG, incarnée par l’emblématique capitaine Irene Paredes et un dernier rempart infranchissable en la personne de Christiane Endler, est peut-être la clé du succès des filles d’Olivier Echouafni cette saison. Analyse.

Une défense presque impénétrable

Elles mettent toutes les attaquantes en déroute. La défense à 4 du PSG fait preuve de solidité et d’imperméabilité face à ses adversaires. Confiantes, Ashley Lawrence et Perle Morroni verrouillent leur couloir tandis que Irene Paredes et Paulina Dudek constituent une muraille à laquelle il est difficile de se frotter. Et s’il ne s’agit pas de muraille, les deux latérales savent monter lorsqu’il est nécessaire pour provoquer des occasions. Leur qualité de centre leur faculté à apporter le surnombre dans leurs couloirs n’est plus à prouver.

Les Bordelaises en ont d’ailleurs fait les frais lors de la douzième journée de championnat. Le PSG a pressé très haut dès le début et la défense a pu se placer en fonction, sans pour autant dégager de l’incertitude. Contre l’Olympique Lyonnais, avant la trêve de Noël, la charnière centrale avait mis en déroute les Lyonnaises, notamment grâce à la capitaine Irene Paredes. Et tenir en échec les attaques rhodaniennes est tout sauf anodin.

L’Espagnole, capitaine emblématique, guide ses coéquipières d’une main de maître en dehors et sur le terrain. Au club depuis 2016, elle démontre ses talents défensifs tous les ans. Mais elle marque aussi lors de matchs importants ! La preuve sur corner et via une frappe de 30 mètres, contre le Gornik Leczna en Ligue des Champions. Patronne de la défense, il est certain que ses qualités de capitanat et de jeu apportent énormément au PSG.  

Christiane Endler, la force tranquille

Le talent de la gardienne chilienne est indéniable. Au cours de ses quatre dernières années au Paris Saint-Germain, Christiane Endler a été nommée deux fois parmi les meilleures gardiennes du monde par la FIFA. Ce n’est donc pas une surprise de la voir resplendir dans les cages parisiennes après le départ de Katarzyna Kiedrzynek pour Wolfsburg.

Aidée par la défense, et par l’équipe qui tend à aussi bien attaquer que défendre, elle maintient le cap PSG. Deux buts encaissés en 12 matchs de joués. Le tout accompagné d’une dose de concentration et d’une marge de progression qu’elle embrasse avec brio.

L’effectif francilien n’a pas beaucoup bougé depuis deux ans. Les joueuses se connaissent donc bien et savent comment interagir sur le terrain. La défense et la gardienne communiquent constamment laissant peu d’espaces pour marquer. Plus que jamais dans la course au titre cette saison, le PSG devra maintenir le même niveau de jeu et rester fidèle à ses bonnes habitudes pour parvenir à ses fins.


Photo à la Une : (@PSG)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page