FootballFootball : D1 Arkema

Les légendes de la D1 Féminine : Lotta Schelin (ex Olympique Lyonnais)

Chaque semaine, Le Sport au Féminin vous dresse le portrait d’une joueuse de légende de la D1 Féminine. Aujourd’hui, zoom sur Lotta Schelin, qui a fait les beaux jours de l’Olympique Lyonnais entre 2008 et 2016. Portrait de la Suédoise, neuvième meilleure buteuse de l’histoire de la D1 Arkema et dont le destin de footballeuse professionnelle n’a tenu qu’à un fil.

>> A LIRE AUSSI : 3 choses à savoir sur … Lotta Schelin (ex Olympique Lyonnais)

L’éclosion d’une championne

Dès son plus jeune âge, Lotta Schelin baigne dans le monde du sport. Très douée dans des disciplines telles que le tennis de table, le snowboard ou encore l’athlétisme, la Suédoise décide finalement de se consacrer pleinement au football. Elle fait ses débuts professionnels au sein du club de Goteborg, dont elle porta fièrement les couleurs entre 2001 et 2008. Très vite, ses qualités de buteuse et sa vision du jeu font l’unanimité. Avec les Blåvitt, l’attaquante dispute 134 matchs pour 103 buts inscrits et reste à ce jour, la meilleure buteuse de l’histoire du club. En 2008, la native de Trangsund se rend à Pékin pour y disputer les Jeux Olympiques. Avec la Suède, elle tombe en quarts de finale face à l’Allemagne mais termine troisième meilleure buteuse de la compétition (3 buts), soit autant qu’une certaine Marta. Des performances remarquées, qui tapent dans l’oeil de … l’Olympique Lyonnais.

>> A LIRE AUSSI : Pourquoi Marta porte des chaussures sans sponsor ?

Lotta Schelin est la meilleure buteuse de l’histoire de la Suède (88 buts en 185 matchs)

Reine de la capitale des Gaules

« Chaque année je recevais des propositions d’Umeå, Linköping et d’autres clubs suédois. Mais je voulais partir aux États-Unis. En 2008, personne ne partait dans les autres championnats européens. À l’époque, on pensait que la Suède avait le meilleur championnat. Donc pour moi, c’était soit les États-Unis, soit rester en Suède. Et puis Farid Benstiti m’a appelée. Je ne savais rien de la France ! Heureusement que Lyon avait joué contre Umeå quelques mois avant en Ligue des champions. Et encore, je n’avais même pas vu le match… Mais j’avais entendu parler de cette équipe si forte. »

Pleine d’insouciance, Lotta Schelin part à la conquête de l’Hexagone en 2008 en s’engageant avec l’OL. Dans le Rhône, la Balgut veut passer un nouveau cap dans sa carrière et changer de dimension. Ses débuts sont tonitruants (25 buts en 26 matchs) et elle se fait une place de titulaire dès la première saison, au sein d’un effectif pléthorique (Sandrine Bretigny, Katia Da Silva, Elodie Thomis ..). A Lyon, elle atteint le sommet de son art lors de la saison 2014-2015 où elle termine meilleure buteuse du championnat avec 34 réalisations.

Arrivée sur la pointe des pieds, Lotta Schelin quitte le Rhône en tant que légende, avec des statistiques pharamineuses et des trophées à la pelle. 225 matchs, 225 buts, 8 titres de champion, 3 Ligue des Champions et 5 Coupe de France. Dans le panthéon de la D1 Féminine, l’attaquante est la neuvième meilleure buteuse de l’histoire du championnat (143 buts) et possède le troisième meilleure ratio but/match (1,04). Devancée par Marinette Pichon (1,47) et une certaine … Ada Hegerberg (1,22).

Lotta Schelin - OL Féminin

Succédée par … Ada Hegerberg

A jamais dans le coeur des supporters de l’OL et dans les mémoires de tous les fans de football féminin, Lotta Schelin a laissé une trace indélébile dans l’histoire de la D1 Arkema et de l’Olympique Lyonnais. Au-delà de ses performances sportives, le fighting spirit de la Suédoise a totalement collé avec l’ADN du club rhodanien. Elle a également inspiré des grandes espoirs de la planète football féminin lors de son passage dans le Rhône, notamment Ada Hegerberg. Son départ coïncide avec l’explosion de la Norvégienne, sacrée première Ballon d’Or de l’histoire quelques années plus tard.

Lotta Schelin et Ada Hegerberg sous le maillot de l’OL Féminin (©DamienLG)

Photo à la Une : (@OLFéminin)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page