FootballFootball : Coupe de France

Coupe de France : Bordeaux et Guingamp faciles vainqueurs, Dijon s’impose au bout du suspense

Ce samedi après-midi, pour le compte des seizièmes de finale de Coupe de France, Bordeaux n’a pas fait de détails face au Havre (5-0) quand les Guingampaises se sont également facilement imposées face à Soyaux (3-0). De son côté, le Paris FC a été éliminé au bout du suspense par Dijon (1-1, 2-4 tab).

La large victoire des Lyonnaises sur la pelouse du Stade de Reims (5-0) semble avoir donné des idées aux Bordelaises. À domicile, les Girondines l’ont emporté sur le même score face à une faible équipe du Havre. Il aura fallu cinq minutes, juste avant la pause, pour que les joueuses de Pedro Martinez Losa se mettent dans une position idéale. À la 37e minute, Khadija Shaw, encore elle, a débloqué un match fermé jusque là (1-0). Deux minutes plus tard, la Néerlandaise Katja Snoeijs doublait la mise avant de s’offrir un doublé à la 42e minute, pour mettre les Havraises complètement KO (3-0 à la pause). En deuxième mi-temps, les marine et blanche géraient tranquillement leur avance. Peu avant l’heure de jeu, Khadija Shaw y allait de son doublé (4-0), avant qu’Inès Jaurena ne parachève une performance collective de haut vol avec son deuxième but en deux matchs (5-0). Les espoirs d’exploit des Normandes n’auront jamais existé, et les filles de Mickaël Bunel vont devoir rapidement se remettre au boulot pour espérer se maintenir en D1 Arkema.

Dijon renverse le Paris FC

Mal embarquées après l’ouverture du score des Parisiennes à la demi-heure de jeu, les Dijonnaises ont su faire preuve de caractère pour égaliser, avant d’arracher la qualification aux tirs au but. Après 30 minutes plutôt équilibrées, c’est finalement le Paris FC qui avait réussi à prendre l’avantage grâce au deuxième but toutes compétitions confondues de la Finlandaise Linda Sallstrom (1-0, 28e). Après la mi-temps, les occasions en faveur des joueuses de la capitale se multipliaient sans pour autant parvenir à alourdir la marque. Et comme souvent, dominer n’est pas gagner. Peu avant la 70e minute, sur une contre attaque rondement menée, c’est Désiré Oparanozie qui a égalisé pour le DFCO (1-1, 67e). Le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final, laissant place à la séance de tirs au but. Et après les échecs coup sur coup d’Anaïs Butel et de Tess Laplacette, c’est les Dijonnaises qui se sont qualifiées pour les huitièmes de finale de la Coupe de France (1-1, 4-2 tab).

Guingamp domine largement Soyaux

Sept minutes. C’est le temps qu’il aura fallu aux Guingampaises pour plier le match et se qualifier. A la septième minute de jeu, après un centre dans la surface, la gardienne sojaldicienne Romane Munich a eu le malheure de pousser le ballon dans ses propres filets. Deux minutes plus tard, c’est l’attaquante française Sarah Cambot, cantonnée à une place sur le banc depuis deux matchs, qui a réussi à doubler la mise. Et peu avant le quart d’heure de jeu, Alison Peniguel portait le score à 3-0. Malgré quelques occasions, les joueuses de Soyaux ne sont jamais parvenues à inquiéter Solène Durand dans ses buts, et ont fini, logiquement, par s’incliner sur le score de 3-0. Les Bretonnes rejoignent donc les huitièmes de finale, et tenteront de faire au moins aussi bien que la saison passée lorsqu’elles s’étaient hissées en demi-finale de la Coupe de France.

Les résultats complets :

Reims – Lyon : 0 – 5
Bordeaux – Le Havre : 5- 0
Guingamp – Soyaux : 3 – 0
Dijon – Paris FC : 2 – 1 (après tab.)
Fleury – PSG : 0 – 2
Issy – Montpellier : dimanche 14h30


Photo à la Une : (@FCGB)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page