Divers

Une femme bientôt à la tête de la présidence du CNOSF ?

Après l’annonce des candidatures de Patrice Martin, puis d’Emmanuelle Bonnet-Ouladj à la présidence du CNOSF, c’est au tour de Brigitte Henriques d’officialiser la sienne. D’ici la fin juin 2021, une femme pourrait donc devenir présidente du comité.

Il s’agirait d’une grande première. Depuis 1972 et la fusion du Comité National des Sports (CNS) avec le Comité Olympique Français (COF), le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) n’a connu que quatre présidents. Tous des hommes. Mais 2021 pourrait bien changer les choses.

La liste des candidats officiels à la présidence du CNOSF pour prendre la suite de Denis Masséglia n’est pas encore complète. Mais trois d’entre eux ont déjà annoncé leur engagement dans l’élection. Il s’agit de Patrice Martin, ancien champion et président de la Fédération de ski nautique et wakeboard, ainsi que vice-président en charge des médias du CNOSF (en 2017). Emmanuelle Bonnet-Ouladj, co-présidente de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail, ainsi que membre du conseil d’administration du CNOSF. Et enfin, depuis ce jeudi matin, Brigitte Henriques, vice-présidente de la Fédération Française de football.

A LIRE AUSSI >>>Brigitte Henrique, vice-présidente de la FFF, à propos du football féminin : « Il reste beaucoup de chemin »

Des profils différents pour apporter un coup de boost au milieu sportif

Côté Emmanuelle Bonnet-Ouladj, une approche solidaire est de mise. Soutenue par les quartiers populaires et les petites associations, elle compte se battre pour l’égalité dans tous les sports, tout en essayant de faire valoir le milieu bénévole au niveau des clubs et des fédérations. Elle propose « d’agir au service de l’intérêt général», comme décrit via son compte Twitter.

Du côté de Brigitte Henriques, on privilégie la valeur et l’image du sport. La membre de la FFF prévoit d’agir pour la réintégration du sport dans la société après les différentes vagues de la Covid19. Elle orientera sa possible présidence vers les Jeux de Paris2024 dont elle fera l’étendard du sport en France.


Photo à la Une : (@FranceOlympique)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page