Divers

Vendée Globe : Clarisse Crémer bat le record féminin de l’épreuve

Arrivée tôt ce mercredi aux Sables d’Olonne, Clarisse Crémer (Banque Populaire X) est la première femme à franchir la ligne d’arrivée de l’édition 2020-2021 du Vendée Globe. La Parisienne de 31 ans termine la course à la 12e place pour sa première participation à ce tour du monde. Avec un temps de 87 jours, 2 heures et 24 minutes, elle conclu sa traversée avec une semaine d’avance par rapport à Ellen MacArthur en 2001.

Elle l’a fait! Dans le chenal des Sables d’Olonne, sur fond de « Born In The USA », elle a agité des fumigènes rouges puis bleues. Clarisse Crémer a finalement coupé la ligne d’arrivée, mercredi vers 16 h 45 aux Sables-d’Olonne, après 87 jours de course. Six jours après le vainqueur de l’épreuve, Yannick Bestaven. Crémer est la première skipper de cette édition 2020-2021 à arriver à bon port, alors que trois autres navigatrices (Pip Hare, Miranda Merron, Alexia Barrier) sont encore en mer. Arrivée deux jours après Armel Tripon, 11e au général, elle prend la 12e place du classement.

87 jours, 2 heures et 24 minutes, c’est le temps qu’il aura fallu à la Française pour parcourir le monde. Cette performance exceptionnelle lui permet de devenir la nouvelle détentrice du record féminin du tour du monde en solitaire en monocoque, succédant à la Britannique Ellen MacArthur (94 jours et 4 heures en 2000-2001).

>> À LIRE AUSSI : Vendée Globe 2020 : Les skippeuses à l’assaut du Cap Horn

A l’époque, MacArthur avait terminé, à seulement 24 ans, en deuxième position du Vendée Globe sur Kingfisher, en bouclant la traversée en 94 jours, 4 heures et 25 minutes. Un record féminin qui a donc tenu pendant 20 ans.

Son premier tour du monde

Diplômée de HEC, Clarisse Crémer débute sa carrière en 2015 et remporte en 2017 la Mini-Fastnet et la Transgascogne, tout en terminant 2e de la mini-Transat la même année. L’année suivante, la jeune femme se fait à nouveau remarquer, en débutant dans le circuit Figaro.

>> À LIRE AUSSI : Vendée Globe 2020 : Clarisse Cremer aux portes du top 10, Isabelle Joschke en difficulté

Une ascension constante, qui se matérialise en 2019 avec la 6e place acquise lors de la Transat Jacques Vabre. Depuis, la navigatrice se préparait à effectuer son premier tour du monde sur le Vendée Globe.

Une course maitrisée de bout en bout

Régulière tout au long de son long voyage, Crémer savait depuis plusieurs semaines qu’elle terminerait 12e de la course, une place qu’elle occupait depuis le 10 janvier dernier. En effet, très tôt elle a su conforter sa place dans le top 15, après le passage du cap de Bonne-Espérance début décembre. Bien plus rapide que ces poursuivants, elle n’a ensuite jamais douté.

>> À LIRE AUSSI : Vendée Globe : Samantha Davies au pied du top 10, Miranda Merron dans le bas de tableau

Hilare à son arrivée aux Sables d’Olonne, la pétillante Clarisse a confié son bonheur d’en terminer : « J’ai appris des tonnes de trucs, cela donne envie de repartir tout de suite sur ce bateau là et plus tard de retenter sa chance. La première semaine, j’étai un peu paumée et intimidée. Forcément j’ai pâti de mon manque d’expérience. Et j’ai découvert la bête. C’est sympa finalement d’être à l’aise et plus à sa hauteur. »


Photo à la Une : (@VendeeGlobe)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page