TennisTennis : WTA

Open d’Australie : L’exploit de Mladenovic, Azarenka au tapis, ça passe pour Kenin … le récap’ de la journée

Chaque jour, Le Sport au Féminin vous propose le récap’ de la nuit à l’Open d’Australie pour vous permettre de ne rien manquer du premier Grand Chelem de l’année. Retour sur la deuxième journée de compétition, marquée par la superbe performance de Mladenovic (53e), l’élimination prématurée d’Azarenka (13e) et les qualifications de Muguruza (14e), Kenin (4e), Svitolina (6e). Enfin, la numéro un mondial Ashleigh Barty, sur ses terres, a atomisé la modeste Danka Kovinic (6-0, 6-0) pour clôturer la journée.

>> A LIRE AUSSI : Open d’Australie : Les favorites en balade, les outsiders a forceps, le récap’ de la journée (1)

Kiki bluffe son monde

Quel performance ! Contre toute attente, Kristina Mladenovic a réalisé l’exploit lors de son entrée en lice à Melbourne en s’offrant le scalp de Maria Sakkari (23e). Peu de gens croyait en la Française et pour cause, Kiki arrivait à l’Open d’Australie diminuée par une blessure au coude et à court de confiance avec un seul succès lors de ses six derniers matchs. Et pourtant, la nordiste a réussi à tirer son épingle du jeu face à la Grecque, une adversaire coriace, toujours difficile à manoeuvrer. Après le gain du premier set (6-2), la Française a connu un énorme trou d’air dans le deuxième acte (0-6) avant de se ressaisir dans le money-time (6-3) pour finalement s’imposer. Une excellente nouvelle pour le clan tricolore et pour Mladenovic, qui remporte son premier match à Melbourne depuis 2016 et qui retrouvera la Japonaise Nao Hibino (76e) au prochain tour.

Si Garcia, Ferro, Cornet et Mladenovic ont décroché leur ticket pour le second tour sur le ciment australien, ce ne fut pas le cas de Chloé Paquet (187e), battue par l’Egyptienne Mayar Sherif (131e) en deux sets (7-5, 7-5). Même son de cloche pour la jeune pépite Clara Burel (237e), passée proche de l’exploit face à la Belge Alison Van Uytvanck (67e) (défaite 4-6, 6-4, 6-3).

Kenin assure l’essentiel, Svitolina et Muguruza en force

Cette deuxième journée de compétition sur le ciment australien était aussi l’occasion d’assister à l’entrée en lice de Sofia Kenin (4e), tenante du titre à Melbourne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Américaine a du batailler face à la locale Maddison Inglis (133e), détentrice d’une Wild-Card. Celle qui a été élue joueuse de l’année 2020 a finalement eu le dernier mot au terme d’un match accroché (7-5, 6-4) et affrontera l’Estonienne Kaia Kanepi (65e) au second tour. « Inglis a très bien joué, c’était un match piège (…) J’étais un peu nerveuse, je pense que ça s’est ressenti. C’était particulier de faire mon retour ici après mon titre de l’an passe. Je suis très heureuse d’avoir gagné aujourd’hui. »

De leurs côtés, Garbine Muguruza (14e) et Elina Svitolina (5e) n’ont pas fait de détails et se sont tranquillement imposées, respectivement face à Margarita Gasparyan (6-4, 6-0) et Marie Bouzkova (6-3, 7-6). Autre tête de série à s’être imposée, la Tchèque Karolina Pliskova (6e), expéditive face à l’Italienne Jasmine Paolini (6-0, 6-2).

Azarenka au tapis, Barty met deux bulles

La grosse surprise du jour est à mettre au crédit de Jessica Pegula (61e), qui s’est offert le scalp de Victoria Azarenka (13e). En forme ces dernières semaines, l’Américaine a confirmé en s’offrant une victoire de prestige (7-5, 6-4) pour continuer sa route sur le ciment australien. Enfin, pour son entrée en lice tant attendue sur ses terres, la numéro un mondial Ashleigh Barty a infligé une véritable correction à son adversaire du jour, la Monténégrine Danka Konvinic (6-0, 6-0). Un match parfait pour l’Aussie qui se lance de la meilleure des manières à Melbourne, où elle n’a qu’un objectif en tête, le titre.


Photo à la Une : (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page