Biathlon

Biathlon : Tiril Eckhoff sur le toit du monde de la poursuite, Anaïs Chevalier troisième

Après sa victoire sur le sprint samedi après-midi, Tiril Eckhoff s’est offert une nouvelle victoire, sur la poursuite, lors des Championnats du monde à Pokljuka. Après l’argent samedi, Anaïs Chevalier s’adjuge une nouvelle médaille, en bronze cette fois.

Tiril Eckhoff reçue 3 sur 3 à Pokljuka. Ce dimanche, la Norvégienne s’est parée d’une neuvième couronne mondiale, la première en poursuite. Partie en tête après sa victoire lors du sprint samedi, Tiril Eckhoff a longtemps été au coude à coude avec Anaïs Chevalier. C’était sans compter sur un sans faute lors du dernier tir debout, qui lui a permis de s’envoler sur la neige slovène. La leader du classement général de la Coupe du monde n’a réalisé qu’un 18/20, mais a usé de son expérience pour mettre ses concurrentes au tapis. Au final, la Scandinave remporte un troisième succès en autant de courses dans ces Championnats du monde. L’Autrichienne Lisa Theresa Hauser, meilleur temps sur les skis, et Anaïs Chevalier complètent ce podium.

>> A LIRE AUSSI : Biathlon : Anaïs Chevalier vice-championne du monde du sprint

Anaïs Chevalier encore au rendez-vous

On avait quitté Anaïs Chevalier sur la deuxième marche du podium à l’issue du sprint ce samedi. Lors de cette poursuite, la licenciée des 7 Laux a cru pouvoir rivaliser avec Tiril Eckhoff avant de craquer lors de son dernier tir debout, l’obligeant à aller faire un tour de pénalité. Dans la dernière boucle, l’Autrichienne Lisa Theresa Hauser, virevoltante sur les skis, est venue chiper la médaille d’argent à la Française. Anaïs Chevalier signe ici une nouvelle grande performance, montrant qu’il faudra bel et bien compter sur elle pour la suite de la saison.

>> A LIRE AUSSI : Biathlon : La sélection pour les championnats du monde dévoilée

29 ans après la première victoire de l’équipe de France féminine lors d’un relais aux Jeux Olympiques 1992, l’issue de cette poursuite a été plus difficile pour les autres Tricolores. Julia Simon et Justine Braisaz-Bouchet ont manqué cinq cibles, et ont respectivement terminé 22e et 30e. Anaïs Bescond achève cette épreuve au 36e rang, avec 3 tours de pénalité.


Photo à la Une : (@Nordic Focus)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page