Ski-Glace

Ski alpin : Lara Gut sacrée devant Shiffrin, Tessa Worley se manque

Doublé pour Lara Gut-Behrami. Après l’or du super-G, la Suissesse est devenue ce jeudi championne du monde de géant, deux centièmes devant Mikaela Shiffrin et neuf centièmes devant Katharina Liensberger. Un exploit XXLpour celle qui n’avait jamais remporté l’or mondial avant Cortina. Tessa Worley n’a pu faire mieux que septième.

Lara Gut est définitivement intouchable sur les pistes de Cortina d’Ampezzo, en Italie. Après avoir conquis son premier titre mondial à l’occasion du super-G, une épreuve dont elle était archi-favorite, et pris le bronze en descente, Lara est restée sur son nuage en allant chercher l’or sur le géant, discipline où elle ne s’était plus imposée depuis quatre ans et demi. La Suissesse s’est imposée sur le fil ce mercredi. Elle devance de seulement deux centièmes l’Américaine Mikaela Shiffrin. Katharina Liensberger complète le podium (+0’09’’).

Shiffrin échoue de peu, Gut dans la légende

Idéalement placée après la première manche, Gut-Behrami a été la plus solide lors de la manche finale. Pourtant, c’était bien l’Américaine Mikaela Shiffrin, championne du monde du combiné ce lundi, qui possédait toutes les cartes en mains au début de cette seconde manche.

Avec huit centièmes d’avance à l’issu du premier Run, l’Américaine s’affirme comme la grande favorite de ce géant, mais c’était sans compter sur une deuxième manche fantastique de la Suissesse. Au final, Shiffrin échoue à deux petits centièmes de son adversaires et laisse échapper un septième titre de championne du monde en carrière.

De son côté, Lara Gut rejoint le club très fermé des skieuses ayant remporté des médailles en descente, super-G et géant sur un même Mondial. Elles n’étaient que deux jusqu’à présent : la Suissesse Maria Walliser en 1987 à Crans Montana et l’Autrichienne Anna Veith en 2015 à Beaver Creek.

Worley passe à côté de son géant

Déception pour Tessa Worley qui ne fera pas la passe de trois. Sacrée en 2013 et 2017, la Française a raté son géant ce jeudi. Dès la première manche (9e à 92 centièmes), Worley avait quasiment hypothéqué ses chances de titre après une grossière erreur au milieu du parcours (zone qui a coûté beaucoup de temps aux participantes). La seconde manche ne sera guère meilleure (8e à 89 centièmes). Elle termine finalement loin du podium, à la septième place.

Classée vingt-deuxième à l’issue de la première manche, Coralie Frasse Sombet a réussi une excellente seconde manche. Longtemps en tête du classement, elle prend finalement une très bonne quatorzième place. Doriane Escané finit quant à elle vingt-huitième.


Photo à la Une : (@swissskiteam)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page