BiathlonSki-Glace

Biathlon : Des Mondiaux mitigés pour les Françaises

Les Mondiaux 2021 de biathlon à Pokljuka (Slovénie) se sont refermés ce dimanche sur une mass start décevante de la part des Françaises. Mais au cours des 11 jours de compétition, Julia Simon et Anaïs Chevalier-Bouchet ont remporté quelques unes de leurs courses, s’adjugeant des médailles en bronze, argent et or. Retour sur les Mondiaux des biathlètes tricolores.

Les Françaises auront tout tenté aux Mondiaux de biathlon. Entre victoires et défaites, les Bleues ont quitté Pokljuka avec quelques regrets. Mais Julia Simon et Anaïs Chevalier-Bouchet peuvent tirer un bilan positif de leurs Championnats du monde. Alors que la Savoyarde a raflé l’or au relais mixte simple en compagnie d’Antonin Guigonnat, l’Iséroise a décroché l’argent au sprint et le bronze à la poursuite. Elles n’ont cependant pas répondu présentes au relais dames, à l’individuel 15km, ou encore à la mass start.

Un très bon début de compétition pour Anaïs Chevalier-Bouchet

Dès le début de la compétition, Anaïs Chevalier-Bouchet a lancé les hostilités. Auteure d’une course stratosphérique au sprint et d’un chrono plus impressionnant que celui de Marte Olsbu Røiseland et Tiril Eckhoff, la Française a mérité sa médaille d’argent. Seule erreur de parcours lors de cette troisième épreuve des Mondiaux, une faute au tir.

A LIRE AUSSI >>> Biathlon : Les Françaises en bronze sur le relais

La Dauphinoise a récidivé dès le lendemain en s’offrant une médaille de bronze à la poursuite. A égalité avec Tiril Eckhoff jusqu’au dernier tour de sa course, Anaïs Chevalier-Bouchet a loupé son dernier tir et lâché la première place en encaissant un tour de pénalité. Elle a tout de même fait le maximum pour franchir la ligne d’arrivée en troisième position. Malheureusement, la suite de la compétition n’a pas été rose pour la biathlète.

Julia Simon et l’exploit du relais mixte simple

En difficulté sur un bon nombre de courses depuis le début des Mondiaux, Julia Simon s’est distinguée au relais mixte simple aux côtés d’Antonin Guigonnat le 18 février dernier. Sur les talons des Norvégiens jusqu’au dernier tour, une performance à couper le souffle a propulsé la biathlète tricolore à la première place.

A LIRE AUSSI >>> Biathlon : La Norvège sacrée sur le relais, la France huitième

Mais l’effort produit lors de cette épreuve a joué sur le relais dames du lendemain. 8eme aux côtés d’Anaïs Bescond, d’Anaïs Chevalier-Bouchet et de Chloé Chevalier, Julia Simon a peiné à glisser sur la neige et rattraper ses concurrentes. « On faisait partie des équipes favorites mais on n’a pas su tenir notre rang. Voilà, c’est un bon coup derrière la tête », a-t-elle déclaré après le relais.

Des déceptions après un mois de janvier étincelant

Malgré de superbes médailles, Julia Simon et Anaïs Chevalier-Bouchet ont commis pas mal d’erreurs dans certaines de leurs courses. A l’individuel par exemple, la double médaillée de ces Mondiaux a laissé sa compatriote, Anaïs Bescond, réaliser le meilleur classement français (18e place).

La Mass Start n’a pas non plus été franche une réussite pour les Françaises. Julia Simon a fini 16e de la course, devant Anaïs Bescond (23e), Anaïs Chevalier-Bocuhet (27e) et Justine Braisaz (28e). « Je suis vraiment déçue parce que j’avais envie de faire autre chose. J’étais vraiment concentrée, je me sentais bien physiquement et, en fait… On ne va pas parler de cette course, on va parler d’autre chose sinon je vais pleurer. Je n’ai pas réussie à gérer aujourd’hui, je suis frustrée et déçue. »

Les performances des Bleues avaient pourtant été éblouissantes en janvier à Oberhof et Anterselva. Justine Braisaz s’était souvent retrouvée dans le top 10, ce qu’elle n’a pas réussi à reproduire en individuel sur ces Mondiaux. Les tricolores peuvent tout de même se satisfaire des trois médailles obtenues. Elles auront encore l’occasion de monter sur des podiums en mars, pour une nouvelle étape de Coupe du monde.


Photo à la Une : (@AFP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page