Football

Laureus Award : Wendie Renard, meilleure sportive de l’année ?

A 30 ans, Wendie Renard dispute sa quinzième saison consécutive sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais. Forte de ses quatorze titre de champion et de ses sept Coupes aux grandes oreilles, la capitaine de l’OL est nommée pour le titre de meilleure sportive de l’année par la Fondation Laureus. Retour sur les douze derniers mois de l’internationale française.

Citée dans l’équipe de l’année de l’UEFA, auteure d’une saison quasi irréprochable, plusieurs fois nommée parmi les meilleures joueuses du mois de D1 Arkema ou encore saluée dans les vœux du Président de la République, Wendie Renard est l’une des pointures du football français, voire mondial. Sportive de renom, elle assure les arrières de son club et de son équipe nationale, malgré certaines tensions avec la sélectionneuse. Récemment buteuse à trois reprises sur les deux rencontres face à la Suisse, la Martiniquaise poursuit sa route, parsemée d’étoiles.

Une année entre confinement et grandes victoires

Seulement 22 matchs en club disputés toutes compétitions confondues en 2020, tout de même 14 buts de marqués, la saison 2019-2020 de Wendie Renard a été chamboulée par la pandémie de Coronavirus. Mais la joueuse de l’Olympique Lyonnais n’a rien lâché. Confinée comme ses coéquipières, elle a suivi un entrainement physique journalier qui lui a permis de revenir en grande forme sur les terrains. Animant la meilleure défense du championnat (4 buts encaissés seulement), la défenseure centrale a largement contribué à la réussite de son équipe en D1 Arkema, mais aussi en Coupe de France et en Ligue des champions.

Elue meilleure défenseure de la saison 2019-2020 par l’UEFA en octobre dernier, Wendie Renard a devancé sa coéquipière de l’époque Lucy Bronze et Lena Goessling (Wolfsburg). Elle a notamment remporté sa septième Ligue des champions avec l’OL, et contribué aux clean sheets (4 sur 6) de son équipe. Ainsi, la footballeuse tricolore a prouvé au monde qu’elle faisait toujours partie des meilleures.

Sa moitié de saison 2020-2021 est toute aussi resplendissante. 12 apparitions, 8 buts en D1 Arkema, et meilleure joueuse du mois de janvier du championnat, Wendie Renard brille de son efficacité. Sa solidité défensive impressionne. Ses réalisations de la tête sur coup de pied arrêté ou ses reprises de volées ajoutent encore plus de crédit à ses performances.

Des accomplissements en Bleu

C’est la dixième buteuse de l’histoire de l’équipe de France (28 réalisations en 124 sélections), et elle est défenseure centrale. Wendie Renard, en plus de protéger les cages des Bleues, flaire toujours les bons coups. Son année 2020-2021 passée en équipe de France le prouve une nouvelle fois.

Joueuse clef lors du premier Tournoi de France, et inévitable dans la double confrontation face à la Suisse, l’internationale française s’est aussi illustrée en phase de qualifications à l’Euro 2022. Etouffant les attaquantes adverses dès leur pénétration dans la zone de réparation tricolore, la défenseure a tenu plus d’une fois tête aux Autrichiennes ou, récemment, aux Suissesses.

Elle a également été sélectionnée malgré les conflits internes survenus en équipe de France. Pourtant, elle avait dénoncé par le passé des tensions avec Corinne Diacre. Dont une concernant le capitanat qui lui avait été retiré en 2017. Depuis, elles s’étaient expliquées en 2019 et tout semblait être réglé. Mais en octobre dernier, Wendie Renard a déclaré qu’il fallait « ramener de la sérénité » au sein de l’effectif, précisant que « ‘l’atmosphère n’était pas bonne ». Des suggestions apparemment entendues, puisqu’elle a été rappelée par la suite pour le rassemblement de novembre, puis de février.

Seule footballeuse nommée par la Fondation Laureus

Que cela soit en club ou en sélection, la championne de France est bien partie pour réaliser une nouvelle très bonne saison. Un titre de meilleure sportive de l’année viendrait l’encourager à poursuivre sur sa lancée. Sélectionnée aux côtés de Naomi Osaka (tennis), d’Anna Van Der Breggen (cyclisme), de Frederica Brignone (ski), de Brigid Kosgei (athlétisme) et de Breana Stewart (basket) par la Fondation Laureus, la Martiniquaise pourrait devenir la meilleure sportive de l’année. Une distinction personnelle qui viendrait récompenser une carrière déjà inoubliable.


Photo à la Une : (@Getty Images)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page