HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

LBE – Matchs à huis clos : Le coup de gueule du président des Supporters du Bout du Monde

Alors que la première journée de play-off débute ce samedi avec la rencontre entre Besançon et Brest, la question du nombre de personnes présentes dans les tribunes pose question. Pour rappel, l’ensemble des matchs de LBE doivent avoir lieu à huis clos. Ce qui ne semble pas toujours être le cas. Explications.

Tout est parti d’un sentiment d’injustice. En pleine période de pandémie mondiale, le Championnat de France de handball féminin continue de se dérouler le plus normalement possible, même si la Ligue a dû décider de ne pas faire jouer les rencontres en aller/retour, mais de finir l’ensemble des matchs aller avec de créer deux poules : une pour les play-offs (entre les huit premiers) et une pour les play-downs (entre les huit derniers). Et après les succès de Toulon et Plan-de-Cuques respectivement contre Saint-Amand (28-24) et à Dijon (30-25) dans la poule des mal classés, c’est au tour de l’ESBF d’accueillir Brest ce samedi soir lors du premier match de play-offs.

>> A LIRE AUSSI :LBE : 3 bonnes raisons de ne pas manquer le début des playoffs

Trop de bénévoles en tribune à Chambray ?

Mais à l’aube de cette première rencontre très importante pour les coéquipières de Cléopâtre Darleux, qui espèrent remporter le titre national en fin de saison, le Kop des Supporters du Bout du Monde est en colère. Son président, Aurélien Liné, ne comprend pas pourquoi il y avait encore de nombreux bénévoles présents dans les tribunes de Chambray lors de la victoire du BBH en Coupe de France en milieu de semaine (34-33). Le Breton n’y va pas par quatre chemins dans les mots qu’il nous a adressés ce vendredi : « Est-il possible de mener une enquête sur le public présent en tribune à Chambray ? On nous annonce des matchs à huis clos et pourtant nous pouvons apercevoir plus de 30 personnes assises sans respecter la distanciation. Je trouve ça quand même énorme que la ligue puisse laisser ce genre de chose. Déjà le match contre Besançon avait fait l’objet d’une telle polémique. »

>> A LIRE AUSSI :Coupe de France : Retour sur les qualifications de Brest, Nice et Metz

Le BBH désavantagé ?

Avant d’aller plus loin en mettant en avant le fait que les clubs ne seraient peut-être pas logés à la même enseigne : « On nous rabâche que ce sont des bénévoles, mais en cette période de couvre-feu même le BBH n’a pas de bénévoles. » Si sa colère peut être jugée légitime, il semble bien difficile de pouvoir vérifier cela, en raison notamment du fait qu’à la fin, c’est la Ligue qui tranche. Pour rappel, l’ensemble des rencontres de LBE doivent se dérouler à huis clos en raison de la crise sanitaire actuelle. Mais certains dirigeants, ou mêmes bénévoles sont bien présents dans les tribunes de ces salles. Ce cas de figure n’a d’ailleurs pas été uniquement vu à Chambray. Une chose est sûre, vivement que le public puisse revenir dans les salles, pour qu’il n’y ait plus ce genre de polémique !

>> A LIRE AUSSI : Ligue des Champions EHF – Cléopâtre Darleux (BBH) : « Cette saison, on a l’ambition de participer au Final 4 »


Photo à la Une : (@SBM)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page