Divers

Vendée Globe : Quel bilan pour les skippeuses ?

Après l’arrivée d’Alexia Barrier ce dimanche, toutes les skippeuses ont désormais rejoint les Sables-d’Olonne. Le Sport au Féminin tire le bilan des performances historiques des navigatrices engagées sur ce Vendée Globe 2020.

En novembre, au départ de cette neuvième édition du Vendée Globe, six femmes étaient engagées sur ce tour du monde. Plus de 111 jours après leur départ, et après l’arrivée d’Alexia Barrier ce dimanche, toutes ont franchi la ligne d’arrivée. Retour sur la performance historique de Clarisse Crémer, la désillusion d’Isabelle Joschke et les performances des autres skippeuses.

Clarisse Crémer

Quelle performance ! À 31 ans et pour son premier Vendée Globe, Clarisse Crémer a réalisé une course exceptionnelle ponctuée par une douzième place au classement général. Cerise sur le gâteau, la Parisienne achève ce tour du monde en 87 jours, 2 heures et 24 minutes, signant la meilleure performance féminine dans l’épreuve, effaçant la précédente marque de plus d’une semaine. À la barre de son Imoca Banque Populaire X, la Française a inscrit son nom à la liste des grandes femmes de la discipline.

>> A LIRE AUSSI : Vendée Globe : Clarisse Crémer bat le record féminin de l’épreuve

Isabelle Joschke

La skippeuse française a longtemps cru réaliser une grande performance. La franco-allemande est restée 62 jours dans la première moitié du classement, entrant même dans le top 10. Malheureusement pour elle, après avoir passé le Cap Horn, la Munichoise est contrainte à l’abandon suite à une avarie sur la quille de son bateau. Après plusieurs jours de réparation au Brésil, la skippeuse est repartie malgré sa disqualification et a finalement rejoint les Sables-d’Olonne jeudi dernier, 108 jours après le départ.

>> A LIRE AUSSI : Vendée Globe : Isabelle Joschke, femme la mieux classée, abandonne… et se retrouve en grande difficulté en mer !

Pip Hare

La skippeuse anglaise Pip Hare a achevé son premier Vendée Globe à une honorable 19e place. Après 97 jours, 11 heures et 37 minutes à bord de son Medallia, la navigatrice a rejoint l’arrivée, signant la quatrième meilleure performance féminine de l’histoire de la compétition. Celle qui avait déclaré vouloir battre le record féminin du Vendée Globe, se contentera de cette place, et restera comme une skippeuse enjouée et pleine de vie durant toute l’épreuve.

Miranda Merron

L’objectif de Miranda Merron était simple, terminer son premier Vendée Globe dans les temps impartis à bord de son bateau d’une ancienne génération. Considérée parmi les plus lentes de la flotte, la skippeuse britannique s’est emparée de la vingt-deuxième position, après 101 jours de navigation. Une performance remarquable qui la classe au sixième rang des meilleurs temps féminin sur le Vendée Globe.

>> A LIRE AUSSI : Vendée Globe – Miranda Merron (Campagne de France) : « On a jamais un moment de répit ! »

Sam Davies

Quelle déception pour Sam Davies. L’Anglaise rêvait d’un Top 5 voir d’un Top 3, il n’en a rien été. Touchée par un objet dans l’océan Indien, la native de Portsmouth a été contrainte d’abandonner. Mais après 10 jours de réparation en Afrique du Sud, elle a pu reprendre le large, dans l’optique de boucler son tour du monde. C’est désormais chose faite après son arrivée ce vendredi, devant une foule impressionnante sur les berges vendéennes. En guise de remerciements des donateurs, qui ont permis le sauvetage de 102 enfants par Initiatives Cœurs, la skippeuse a dessiné un cœur avec le sillage de son bateau avant d’arriver aux Sables-d’Olonne. Un beau geste pour conclure une belle expérience.

>> A LIRE AUSSI : Vendée Globe : Samantha Davies abandonne !

Alexia Barrier

Alexia Barrier aura pris son temps, mais a réussi à ramener son bateau, vieux de sept (!) tours du monde, à bon port. Un mois après l’arrivée de la tête de course, la skippeuse de 41 ans a posé le pied sur terre ce dimanche matin. Après 111 jours passés en mer, la Française achève ce tour du monde en 24e et avant dernière position. À peine arrivée et malgré de fortes douleurs au dos, causées par une chute, la Niçoise se projette déjà et a « envie de revenir dans quatre ans avec un bateau plus rapide ». Le rendez-vous est pris !

>> A LIRE AUSSI :Vendée Globe – Alexia Barrier : « Les albatros n’ont pas voulu dîner avec moi pour le réveillon »


Photo à la Une : (@Olivier Blanchet / ALEA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page