Volley-BallVolley-Ball : Ligue des Champions

3 bonnes raisons de suivre la demi-finale retour de la CEV Cup (Galatasaray – Béziers)

Les Béziers Angels retrouvent les Turques du Galatasaray ce mercredi soir à 18h dans un duel pour une place en finale. La semaine dernière, les Biterroises s’étaient imposées (3-2) et avaient fait un pas en avant vers la dernière étape de la compétition. Le Sport Au Féminin vous donne trois bonnes raisons de suivre la rencontre.

L’adrénaline du match aller

Les joueuses du Béziers Volley ont été flamboyantes au match aller. Fidèles à leur réputation, les Turques se sont emparées des deux premiers sets de la rencontre (25-20) et (13-25). Mais cela n’a pas empêché les Héraultaises de revenir au score et d’être plus compétitrices que jamais. En s’appuyant sur leur capitaine et la MVP de la soirée, elles ont remporté les deux sets suivants (18-25, 22-25). Au tie-break, les Angels ont lutté pour finalement l’emporter (15-13) face à la flopée d’internationales turques.

A LIRE AUSSI >>> CEV Cup : Béziers domine Galatasaray et se rapproche du Graal

Parties outsiders, les filles de Fabien Simondet ont su renverser l’issue du match et prendre l’avantage. Elles se sont vaillamment battues pour se placer favorablement à l’entame de ce match retour. A Istanbul, elles essaieront de recréer l’atmosphère de la semaine dernière et faire preuve de la même force mentale pour venir à bout de leurs adversaires. La victoire les ferait accéder à la finale de la Coupe de la CEV.

L’occasion d’assister à un beau match de Malina Terrell et Kazmiere Brown

Les deux Américaines des Béziers Angels sont attendues au tournant dans ce match à haute intensité. Tandis que l’une a été nommée MVP du match aller avec 17 points marqués (Kazmiere Brown), l’autre a prouvé sa bonne forme ce week-end face à Mougins. En inscrivant 26 points face au club de la Côte d’Azur, Malina Terrell s’est imposée en patronne de l’attaque biterroise. Ce ne serait donc pas étonnant de la voir étinceler contre Galatasaray.

A LIRE AUSSI >>> Ligue A : Béziers met la pression sur Mulhouse, Nantes et Paris Saint-Cloud vainqueurs

L’équipe pourra également profiter des talents de sa capitaine argentine, Yamila Nizetich (19 points au match aller, 28 ce week-end) pour continuer à embêter les joueuses d’Istanbul. Ce match sera aussi l’occasion de voir une nouvelle fois évoluer Alexandra Rochelle dans son poste défensif. Elle tentera de venir à bout des Turques, qui n’auront pas d’autre choix que de mobiliser toutes leurs ressources pour ne pas voir la finale leur échapper.

L’espoir d’une finale pour un club français

« La dynamique peut être pour nous. On va être un peu plus relâchés, nous n’avons aucune pression sur cette demi-finale, et rien à perdre. Alors qu’elles, de leur côté, elles ont un statut européen à garder », a expliqué l’entraîneur des Angels à la suite du match aller de mercredi dernier. Si le Béziers Volley parvient à s’offrir un ticket pour la finale, il deviendra le premier club français à atteindre un tel niveau de compétition depuis 2012. A l’époque, le RC Cannes de Victoria Ravva avait été finaliste de la Ligue des champions.

A LIRE AUSSI >>> Bilan – Ligue A : Le RC Cannes ouvre un nouveau chapitre de son histoire

Deuxièmes au classement général du championnat français, les Béziers Angels ont gagné 18 de leurs 20 matchs. Sur une très bonne saison, elles entendent bien poser des problèmes aux Turques au match retour de cette demi-finale. Coup d’envoi à 18h pour un choc de coupe européenne, où chaque détail aura son importance.


Photo à la Une : (@beziersangels)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page