Biathlon

Biathlon : Qui est Lou Jeanmonnot, la rookie de l’équipe de France ?

Meilleure tireuse française sur le sprint lors de la Coupe du Monde de biathlon à Nove Mesto (République tchèque) ce dimanche, Lou Jenmonnot, 22 ans, s’est déjà fait une place en équipe de France. Partez à la découverte de la jeune biathlète, originaire du Doubs et pensionnaire de l’Olympic Mont d’Or.

Un 10/10. Pour sa première chez les seniors, Lou Jeanmonnot s’est fait une place au sein du top 30 du sprint de la Coupe du Monde de biathlon. Auteure d’une salve de tirs parfaite, elle a fait mieux que toutes ses compatriotes et 99 de ses concurrentes (sur 106) ce samedi en République Tchèque. Loin de simplement briller dans cette épreuve, la Haut-Doubienne s’est également offert une très belle performance sur la poursuite ce dimanche avec un 18/20. Focus sur la petite nouvelle de l’équipe de France.

Une graine de championne à la poursuite en jeunes …

Lou Jeanmonnot découvre le biathlon en 2012 où elle rejoint le club Olympic Mont d’Or (Massif Jurassien) non loin de sa région natale, la Bourgogne-Franche-Comté. Très vite, la biathlète participe à ses premiers internationaux juniors où elle remporte la médaille d’or de la poursuite (2015). Ses prouesses ne font que commencer puisqu’elle dispute l’année suivante les Championnats du Monde de la jeunesse où elle finit à trois reprises dans le top 10, et médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de la jeunesse. Le tout en excellant au tir.

>> A LIRE AUSSI : Biathlon : Julia Simon et Antonin Guigonnat en or sur le relais mixte

Mais son parcours de future membre de l’équipe de France se dessine principalement lors de la saison 2016-2017. Habituée des grandes compétitions, Lou Jeanmonnot s’oriente vers la Coupe IBU junior où elle fait sensation en se hissant sur le podium du relais mixte simple. Plus tard, elle signe une victoire aux Mondiaux de la jeunesse sur l’individuel, et une deuxième place sur la poursuite. À partir de là, la Tricolore ne cesse de grandir. Elle réalise une bonne saison 2017-2018 et finit en tête du classement général de la Coupe IBU junior à égalité avec Myrtille Bègue. 2019 est l’année où elle quitte les circuits jeune. En revanche, Lou Jeanmonnot conserve son titre sur le relais mixte lors des Championnats du monde.

… avant une entrée fracassante dans la cour des grands

Lou Jeanmonnot se lance à l’assaut de l’IBU Cup fin 2018, découvrant au passage la compétition au niveau senior. Loin d’être impressionnée, elle se place sixième sur la poursuite d’Idre (Suède). Plus tard, la biathlète participe aux Championnats d’Europe de Minsk (2019) et rafle le bronze lors du relais mixte simple. Un joli podium qu’elle savoure avant de poursuivre sa route, avec une nouvelle participation à l’IBU Cup et une troisième place sur le super sprint.

>> A LIRE AUSSI : Biathlon : Des Mondiaux mitigés pour les Françaises

Le meilleur coup d’éclat de la biathlète est tout récent. Convoquée pour la première fois en équipe de France pour l’étape de Coupe du monde 2021 de Nove Mesto, Lou Jeanmonnot se distingue parmi les meilleures de sa discipline lors du sprint. Avec autant de fougue que d’efficacité, elle a pris la 35e place, ce dimanche, sur la poursuite. Une belle performance qui lui assure un avenir radieux au sein de l’élite du biathlon tricolore. D’autant plus qu’elle est appréciée par ses paires, comme Chloé Chevalier qui l’encourageait ce week-end. « Depuis qu’elle est là, elle a le grand sourire, elle est tout heureuse et s’est très bien intégrée. Il faut surtout qu’elle prenne des repères parce que les premières en coupe du monde sont très importantes. » Mission accomplie pour la native de Pontarlier.


Photo à la Une (@lou_jml)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page