Sur la route de Tokyo

Tokyo 2020 : Vers les premiers Jeux égalitaires de l’histoire ?

Dans un communiqué publié, le Comité Internationale Olympique a tenu à réitérer son engagement pour faire des Jeux de Tokyo 2020 un étendard de l’égalité entre les hommes et les femmes. Autant dans la parité des athlètes concourants aux Jeux Olympiques que Paralympiques.

Des Jeux équitables, respectant la parité hommes/femmes : voici le pari relevé par les différents acteurs en charge de Tokyo 2020 (CIO, Comité International Paralympique, le gouvernement japonais) pour faire avancer l’égalité entre les sexes. Ainsi, Tokyo 2020 mettra en lumière la présence féminine aux Jeux Olympiques et le nombre record de participantes aux Jeux Paralympiques.

A LIRE AUSSI >>>Qui est Thomas Bach, l’influent président du CIO réélu pour quatre ans ?

De nouvelles mesures pour la parité hommes/femmes

Les organisateurs des Jeux en font leur priorité. Les JO de Tokyo 2020 seront les premiers de l’histoire à posséder une parité presque totale entre les athlètes féminins et masculins. Selon le quota imposé par le CIO, 49% de femmes pourront donc se rendre dans la capitale japonaise l’été prochain pour participer à la compétition. De plus, 1782 femmes participeront aux Jeux Paralympiques, soit une hausse de 38,6% par rapport à Rio 2016. Pour y parvenir, les 206 Comités Nationaux Olympiques doivent aussi composer des équipes olympiques avec au moins un et une athlète. Chose auparavant non obligatoire.

A LIRE AUSSI >>>Kayak : L’équipe de France de kayak se prépare pour les Jeux Olympiques au Grau-au-Roi

Autre nouveauté en matière d’égalité des sexes, il sera encouragé de faire porter le drapeau des délégations olympiques par un homme et une femme pendant la cérémonie d’ouverture. Enfin, l’accent a été mis sur la mixité dans les épreuves. Cinq ans après Rio 2016, neuf nouvelles épreuves mixtes verront le jour au pays du soleil levant. Le nombre de celles-ci s’élèvera par conséquent à 18 au lieu de 9. Un pas en avant pour développer l’égalité des sexes, et qui sera appuyé par une révision complète du calendrier des compétitions, prévoyant la visibilité totale des épreuves féminines et masculines.

Un engagement égalitaire appuyé par Hashimoto Seiko

La nomination de la nouvelle présidente du comité d’organisation de Tokyo 2020, Hashimoto Seiko, a renforcé la place centrale de l’égalité au sein des Jeux. « À quatre mois seulement des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le Mouvement olympique se prépare à franchir une nouvelle étape dans ses efforts visant à créer un monde sportif d’égalité entre les sexes – les premiers Jeux Olympiques de l’histoire à respecter le principe de l’équilibre entre les sexes », a expliqué le président du CIO, Thomas Bach. Une égalité puisée également dans la diversité et l’unité. Des principes universels, chers aux organisateurs des JO.

A LIRE AUSSI >>>Les Jeux Olympiques auront-ils lieu cet été ?

« La participation des femmes et des hommes dans tous les domaines et la participation active des femmes conduiront à la création d’une société prospère, dynamique et durable et à la réalisation d’une société dans laquelle chacun pourra vivre confortablement », s’est enthousiasmée de son côté Marukawa Tamayo, ministre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, de l’égalité des sexes et chargée de la promotion de la place des femmes dans la société. Tokyo 2020 sera donc l’occasion de découvrir des Jeux modernes, orientés vers un objectif commun : un équilibre dans la diversité sociétale.


Photo à la Une : (@jeuxolympiques)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page