TennisTennis : WTA

WTA : Venus Williams s’engage dans la lutte pour l’égalité hommes-femmes

Dans une tribune accordée au magazine américain Vogue, Venus Williams a évoqué son combat pour l’égalité entre les sexes. Extraits.

La championne de tennis s’engage dans un long combat. Via une lettre publiée dans le magazine Vogue, l’ex-numéro 1 mondial évoque sa propre expérience et la lutte des femmes dans le monde du tennis.

Quand le succès ne pouvait même pas combler l’écart

L’Américaine a beau avoir remporté sept Grand Chelem, avoir été première mondiale, cela ne change rien. Elle évoque, dans sa lettre, un souvenir qui lui a laissé un goût amer : « Tout au long de mon enfance, en jouant au tennis avec Serena dans notre ville natale de Compton, j’ai toujours rêvé de gagner des tournois du calibre de Wimbledon. Puis, quand j’y suis finalement arrivée, j’ai été frappé par l’inégalité. Lorsque j’ai remporté Wimbledon pour la première fois en 2000, le champion en simple masculin a reçu 477 500 £ tandis que le champion en simple féminin a gagné 430 000 £. Dès lors, je me suis sentie obligée de faire campagne pour l’égalité des femmes. »

>> A LIRE AUSSI :L’égalité homme-femme est un long combat selon Anne-Sophie Mathis

Un Prize Money égalitaire, mais une mentalité à changer au plus vite

Abdiquer ? Ce n’est pas dans les gènes de la Californienne. En 2008, elle remporte de nouveau Wimbledon avant d’entrer dans l’histoire du tennis féminin, car elle a été la première joueuse à toucher la même somme pour une victoire en Grand Chelem que son homologue masculin. Depuis ce jour, l’égalité entre les deux sexes en matière de « prize money » est devenue la norme dans les tournois majeurs et les Masters 1000 mixtes. Mais le plus gros problème reste les très mauvaises mentalités qui persistent toujours à l’égard du tennis féminin et selon la grande soeur de Serena Williams, il faut les changer au plus vite.

>> A LIRE AUSSI :« Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », le documentaire choc de Marie Portolano

« Il existe toujours un état d’esprit selon lequel le tennis féminin n’a pas autant de valeur que celui des hommes. J’ai beau avoir remporté de nouveau Wimbledon en 2008 et également quatre médailles d’or olympiques au cours de ma carrière. Mais je refuse de laisser cet état d’esprit dicter mon succès. Nous ne devons pas lui permettre de dicter les progrès de la société. »

Toujours via ce communiqué, la championne de tennis explique que cette triste réalité ne doit également plus persister en dehors du sport afin que la place de la femme ne cesse de grandir dans la société actuelle.

Les hommes possèdent leur part de responsabilité

Bien évidemment, ce combat ne peut pas obtenir de franc résultat sans l’aide du parti masculin. Ce sont les derniers mots abordés par Venus dans sa lettre : « Rien ne sera possible si les hommes ne font pas partie de la solution. Le sexisme n’est pas plus un problème de femmes que le racisme n’est un problème que pour les Noirs. Les hommes doivent comprendre que l’égalité des sexes est une question d’opportunités pour les femmes plus que de perte de pouvoir pour les hommes. Quand les femmes réussissent, la famille s’épanouit et l’économie aussi. Nous sommes tous gagnants. »

Des mots forts qui, on l’espère, pourront équilibrer les inégalités entre les deux sexes. Et cela, le plus vite possible.


Photo à la Une : (@TennisWorldUSA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page