Divers

#WhiteCard2021 : 3 questions à Marlène Harnois, représentante des Champions de la Paix chez Peace and Sport

En ce mardi 6 avril, synonyme de Journée internationale du sport pour le développement et la paix, Marlène Harnois, Championne de la Paix et membre de Peace and Sport, s’est confiée sur l’opération White Card, véritable succès international depuis quelques années.

Présente ces derniers jours dans la banlieue d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour mener des actions de développement et promouvoir l’éducation, aux côtés notamment de la médaillée olympique de taekwondo Ruth Gbagbi, Marlène Harnois mène en ce mardi 6 avril 2021 l’opération White Card, pour affirmer les valeurs du sport. Nous l’avons rencontré. Extraits.

>> À LIRE AUSSI : Chajen Dang Yien : jeune réfugiée prodige de l’athlétisme

Comment Peace and Sport mène ses projets malgré la crise ?

Malgré la pandémie, nous avons continué à transposer notre méthodologie à travers notre plateforme Peace and Sport by MyCoach. Grâce à cet outil, nous avons pu continuer à soutenir nos programmes à distance avec nos éducateurs. Il est important de maintenir notre engagement et d’aider les personnes touchées par la pauvreté malgré la crise.

Parlez-nous de l’opération White Card. De plus en plus de personnes sont mobilisées chaque année…

Le sport a un véritable pouvoir, avec un impact social positif. L’objectif est de fédérer le plus grand nombre de personne. L’an dernier, nous avons reçu près de 117 millions* de White Card. Il faut continuer de se mobiliser pour mettre le sport au service du développement et de la paix. Cette année, nous traversons une période vraiment compliquée à travers le monde. C’est pour cela qu’il faut rappeler l’importance de la solidarité et du respect à travers les valeurs du sport. Tous les Champions de la Paix ont un rôle important à jouer en sensibilisant les plus jeunes. Cette campagne digitale permet de maintenir le dialogue partout dans le monde malgré l’isolement de certain. Nous voulons démontrer, à travers ce carton blanc, toutes les valeurs de l’olympisme.

Quel est l’impact des Champions de la Paix ?

Nos champions et nos championnes mènent de nombreuses actions tout au long de l’année à travers le monde. Près de 150 sportifs et sportives, de 50 nationalités différentes, représentent Peace and Sport. Cela permet de couvrir un large territoire, en touchant un maximum de communautés. Des champions comme Lionel Messi, Didier Drogba, Blaise Matuidi, Siya Kolisi ou Sarah Ourahmoune sont impliqués. Et au-delà de nos champions et championnes, d’autres athlètes se mobilisent de leurs côtés, à l’image de Marcus Rashford ou de Kylian Mbappé, qui mènent des initiatives pour promouvoir les valeurs du sport.

*6 millions en 2014, 7 millions en 2015, 15 millions en 2016, 43 millions en 2017, 90 millions en 2018, 98 millions en 2019.

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page