Divers

Qui est Manon Fiorot, promesse du MMA en France ?

Introduite au circuit UFC en janvier 2021, la Niçoise est la porte-drapeau de la France au sein de la plus haute des infrastructures d’arts martiaux mixtes. Voici trois choses à savoir sur celle qui incarne l’avenir du MMA dans l’Hexagone

Elle baigne dans les sports de combat depuis toute petite

Véritable passionnée des arts martiaux, Manon Fiorot a commencé par pratiquer le karaté dès l’âge de sept ans. La Niçoise, qui vivait proche d’un dojo, est rapidement tombée sous le charme de la discipline. Son cercle familial a également pu l’aider à persévérer dans ce milieu, son père pratiquait la lutte et un bon nombre d’amis d’enfance pratiquaient également le karaté avec Manon. Plus jeune, pendant son temps libre, elle regardait beaucoup de films sur le sujet.

>> À LIRE AUSSI : Jusqu’où ira Estelle Yoka-Mossely ?

Une ancienne championne de snowboard

Comme elle l’a expliqué dans une interview donnée à RFI, « The Beast » comme on la surnomme, aurait pu également envisager une carrière… sur la neige ! « La vie a fait que je me suis retrouvée dans un sport-étude à la montagneLà-bas, il y avait du snowboard et je me suis essayée à cette discipline. J’ai tout de suite accroché« . Elle a notamment été championne de la discipline chez les jeunes, avant de se tourner définitivement vers les sports de combat.

Elle a déjà participé à une émission de télé-réalité

Effectivement, en 2019 Manon Fiorot a fait partie du casting d’une télé-réalité sud-africaine. Une émission organisée par l’Extreme Fighting Championship (EFC), ligue numéro une de MMA en Afrique et dont le but est de partir à la découverte de nouveaux talents. L’athlète avait d’ailleurs été sollicitée grâce à son titre de championne du monde amateure. L’Azuréenne a donc passé deux mois sur le continent africain et a même remporté l’émission. Gagnante du jeu, Manon Fiorot a ensuite décroché un contrat à l’EFC, qui lui permettra d’affronter la Sud-Africaine Amanda Lino. Elle a remporté son combat sur les terres de la Sud-Africaine et a décroché la ceinture EFC.

>> A LIRE AUSSI :Boxe : L’égalité homme-femme est un long combat selon Anne-Sophie Mathis

Un parcours amateur tout aussi bluffant

Jeune, la combattante tricolore a pratiqué de nombreux arts martiaux dont le Muay-thaï. Dans cette discipline, elle a décroché à deux reprises le titre de championne de France avec douze victoires en autant de combat. Mais cela ne s’arrête pas là, car elle maîtrise aussi bien l’art martial japonais que le karaté. Dans cette branche, elle est ceinture noire et détient trois titres de championne de France. Pour compléter tout ça, elle possède la ceinture violette en Jiu-jitsu brésilien.


Photo à la Une : (@WWMMARankings)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page