RugbyRugby : Equipe de France

Zoom sur Emilie Boulard, la nouvelle pépite du XV de France Féminin

Auteure d’une prestation remarquée pour sa première sélection en équipe de France, lors de la victoire des Bleues face au Pays de Galles au Tournoi des Six Nations Féminin, Emilie Boulard s’est révélée aux yeux du grand public. Zoom sur l’arrière du RC Chilly-Mazarin, qui a débuté le rugby il y a seulement quatre ans.

Large vainqueure du Pays de Galles en ouverture du Tournoi des Six Nations, le XV de France Féminin a vécu une journée parfaite samedi dernier. Jamais inquiétées par des Galloises dépassées par les évènements, les Bleues ont entamé de la meilleure des manières la compétition, avant d’aborder sereinement la prochaine rencontre, prévue le 17 avril prochain face à l’Irlande. Si Caroline Boujard a marqué les esprits en inscrivant trois essais, une autre joueuse s’est montrée particulièrement à son avantage. Son nom ? Emilie Boulard.

>> A LIRE AUSSI : Tournoi des Six Nations Féminin : Que retenir de la victoire de l’équipe de France face au Pays de Galles ?

Une première cape épatante

Pour sa grande première sous la tunique de l’équipe de France, Emilie Boulard a rendu une copie quasi parfaite. Face aux Galloises, la jeune tricolore n’a cessé de créer des décalages et s’est même illustrée en inscrivant un essai. Suite à la rencontre, la native de Rambouillet est revenue sur cette première couronnée de succès.

 « J’avais un peu de pression et de stress pour cette première. Je ne connaissais pas le niveau même si j’avais déjà goûté au niveau international avec les moins de 20 ans ou le 7. Dès le coup de sifflet, la pression est partie. J’avais été bien encadrée toute la semaine par les joueuses expérimentée de l’équipe. Le fait que l’on marque rapidement, cela a aussi facilité mon match. »

… quatre ans après ses débuts !

Et pourtant, la jeune rugbywoman de l’équipe de France a fait ses premières gammes dans la discipline … en 2017 ! Encore étudiante en STAPS à l’époque, Emilie Boulard a découvert le monde du ballon ovale un peu par hasard. « J’ai commencé le rugby il y a quatre ans. J’étais en STAPS et je faisais du rugby à la Faculté. J’ai vraiment accroché et je me suis inscrite en senior à Chilly Mazarin. » Une maturité qui impressionne, surtout dans un sport qui demande une certaine rigueur tactique.

Après ses débuts sur le tard, la Française a intégré la filière de formation fédérale, en partie grâce à Thomas Darracq, le manager du Pôle France Féminin, qui ne tarit pas d’éloges envers elle. « C’est une fille avec beaucoup de qualités. Nous l’avons découvert sur un tournoi universitaire. Nous venions faire de la supervision pour le rugby à 7. Au fur et à mesure de la saison, nous avons vraiment pensé que c’était un réel potentiel. Nous l’avons intégré au Pôle France et nous l’avons fait travailler avec le France 7 développement et France moins 20 ans. »


Photo à la Une : (@FranceRugby)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page