FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Les tops et les flops de la 19eme journée

Comme chaque semaine, Le Sport au Féminin revient sur les principaux enseignements du week-end en D1 Arkema. Retour sur la 19eme journée qui s’est tenue ce week-end. Bordeaux a officiellement validé son ticket pour la Ligue des Champions en s’imposant face à Soyaux (2-0) alors que le Stade de Reims a assuré son maintien suite à son succès contre Dijon (2-1).

>> A LIRE AUSSI : D1 Arkema : Les Tops et les Flops de la dix-neuvième journée

Le sprint final est lancé en D1 Arkema et si le suspense reste entier dans la course au titre entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, certaines écuries de l’élite ont dores et déjà atteints leurs objectifs, à trois journées de l’épilogue du championnat. C’est notamment le cas de Bordeaux, qui a validé mathématiquement sa place sur le podium, synonyme de Ligue des Champions l’an prochain. De son côté, le Stade de Reims a réalisé une nouvelle prestation aboutie face à Dijon (2-1). Trois points dans la besace pour les filles d’Amandine Miquel, désormais assurées d’évoluer en D1 Arkema l’an prochain.

Bordeaux, la troisième place forte

Derrière les deux mastodontes que sont le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais, Bordeaux réalise une superbe saison et découvrira donc la Ligue des Champions l’an prochain. Ce samedi, en s’imposant lors du derby aquitain face à l’ASJ Soyaux (2-0), les Bordelaises ont définitivement validé leur troisième place. L’EA Guingamp, quatrième, ne peut plus rejoindre le club au scapulaire. Face aux Charentaises, Gouthia Karchouni a ouvert le score (25′) alors que Khadija Shaw a transformé un penalty peu après l’heure de jeu (68′), inscrivant ainsi son 20ème but de la saison. Fort. L’entraîneur Pedro Martinez Losa contribue grandement au succès du FCGB depuis deux saisons. Sous la houlette de l’Espagnol, fin tacticien et véritable leader, les Girondines ont pris de l’expérience et acquis un mental de guerrières. Alors que l’on annonçait une lutte à trois entre Bordeaux, Montpellier et le Paris FC en début de saison, le suspense n’aura quasiment jamais existé pour la troisième place lors de cet exercice 2020-2021.

Reims, l’appétit vient en mangeant

Autre grand vainqueur de cette dix-neuvième journée, le Stade de Reims, désormais assuré d’évoluer dans l’élite l’an prochain. Face à Dijon ce samedi, les Champenoises ont profité d’un C.S.C de Noémie Carage (13′), avant que Melissa Gomes, meilleure buteuse du SDR cette saison avec dix réalisations, ne fasse trembler les filets (30′). La réduction de l’écart des Dijonnaises, par l’intermédiaire de Desire Oparanozie (36′) restera anecdotique. Avec ce quatrième succès de rang, Reims s’installe confortablement dans la première partie de tableau et peut regarder devant. Promu la saison dernière dans l’élite, le club champenois confirme ses ambitions de s’installer durablement en première division. Pour leurs trois dernières journées, les Rémoises croiseront le fer avec Guingamp, le PSG et Issy avec un nouvel objectif à atteindre, celui de faire mieux que l’année dernière où le club avait terminé à la huitième place.

Le Havre quasiment condamné, lutte entre Soyaux et Issy

En ce qui concerne la lutte pour le maintien, le Havre n’a pas encore rendu les armes mais devra réaliser plusieurs exploits pour espérer décrocher sa survie. Lanterne rouge du championnat, le HAC compte six points de retard sur l’ASJ Soyaux, premier club non relégable, avec certes un match en retard à disputer. Mais les Havraises possèdent un calendrier très délicat pour ce sprint final, avec des matchs face à l’OL, le PSG et le Paris FC, avant de terminer la saison … à Soyaux. Mission impossible ?

La dixième place, synonyme de maintien, devrait donc se jouer entre l’ASJ Soyaux (10ème avec 11 points) et le GPSO Issy (11ème avec dix points et un match en retard à disputer). Les Charentaises, qui évoluent dans l’élite depuis huit saisons, partent légèrement favorites face aux Isséennes au vue de leur expérience au plus haut niveau et de leur histoire.

Le classement de D1F à trois journées de la fin (@D1 Arkema)

Photo à la Une : (@StadedeReims)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page