FootballFootball : UEFA Women's Champions League

Ligue des Champions Féminine : PSG/Barca, les notes des Parisiennes

Le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone se sont neutralisés ce dimanche (1-1) lors des demi-finales aller de la Ligue des Champions Féminine. Les deux équipes ont livré une rencontre de très haut niveau et le suspense reste entier pour le match retour prévu le 2 mai prochain. Retrouvez les notes des Parisiennes dans cette rencontre, avec une Christiane Endler héroïque dans les cages et une Alana Cook des grands jours en défense.

Les notes des Parisiennes :

Christiane Endler (8) :

Sans aucun doute la meilleure joueuse du côté du PSG dans cette rencontre. Pas irréprochable sur l’ouverture du score du Barca devant Jennifer Hermoso, la Chilienne a totalement rectifié le tir et réalisé un match exceptionnel par la suite. Auteure de nombreux arrêts décisifs face aux attaquantes catalanes, notamment une double parade reflexe juste avant la mi-temps, la portière du PSG a permis aux siennes de tenir le match nul. Réputée pour être l’une des meilleures gardiennes du monde, voire la meilleure, Christiane Endler a confirmé son statut ce dimanche. Paris a plié mais n’a pas rompu, et cela est dû en grande partie à la prestation de sa gardienne.

Alana Cook (6) :

Pas toujours titulaire cette saison du côté du PSG, l’Américaine a répondu présent et rendu une très bonne copie dans cet après-midi. Dès le début de rencontre, elle a remporté ses duels et a fait preuve d’autorité sur ses interventions. Ce n’est pas une surprise si la grande majorité des attaques du Barca sont passées par le côté opposé. Tout un symbole, c’est elle qui a égalisé de la tête pour le PSG (21’, 1-1).

Irene Paredes (4) :

La capitaine du PSG a eu fort à faire dans cette rencontre face à l’armade offensive du Barca. L’internationale espagnole, qui jouait face à plusieurs de ses coéquipières en sélection, a été mise à mal sur plusieurs situations. A l’heure de jeu, elle aurait du être sanctionnée d’un penalty sur une main dans la surface (60’). Sa combativité et son expérience lui ont permis de en pas sombrer, mais elle devra serrer les rangs au match retour.

Paulina Dudek (5) :

Souvent au niveau mais dans l’ombre de sa coéquipière Paredes, Paulina Dudek a réalisé une prestation solide ce dimanche. Sur de nombreuses situations, la Polonaise est venue en aide à Perle Morroni, qui a beaucoup souffert face à Graham-Hansen. Parfois à la limite dans l’agressivité (carton jaune à la 53’), elle s’en est plutôt bien sortie face à la meilleure attaque d’Europe cette saison.

Perle Morroni (3) :

Un match à oublier pour Perle Morroni. En grande difficulté dans son duel face à Caroline Graham-Hansen, la Tricolore a souvent été prise dans le dos dans ce match, notamment sur le premier but où la Norvégienne a eu tout le temps d’ajuster son centre pour l’ouverture du score de Jennifer Hermoso (13’, 1-0). Réputée pour son apport sur les phases offensives, elle a été très discrète dans ce secteur. Si elle n’a jamais rendu les armes, la jeune internationale devra montrer autre chose lors du match retour.

Grace Geyoro (5) :

Comme tout le milieu de terrain du PSG, Grace Geyoro a eu fort à faire face au pressing et à l’agressivité des Blaugrana dans l’entre-jeu. Discrète et fébrile en première période, elle a un peu rectifié le tir lors du deuxième acte où elle a remporté plus de duels et ajusté la mire dans ses transmissions.

Formiga (4) :

L’emblématique Formiga a accusé le coup physiquement dans cette rencontre. Son sens du placement lui a permis de réaliser plusieurs interventions importantes, mais elle a eu du mal à répondre à l’impact physique adverse. Parfois mal placée au marquage, la Brésilienne a eu du mal face au puissant milieu de terrain du Barca.

Sara Dabritz (5) :

Très présente dans l’entre-jeu, elle a beaucoup demandé le ballon et a tenté de créer des différences. L’internationale allemande a cependant manqué de lucidité dans la dernière passe et a tergiversé sur quelques situations. Précise sur coup de pied arrêté, son corner a donné lieu à l’égalisation de son équipe.

Ashley Lawrence (5) :

Positionnée un peu plus haut sur le terrain en raison de l’absence de Kadidiatou Diani, la Canadienne a bien dépanné à ce poste inhabituel pour elle. Très utile dans le repli défensif, elle est souvent venue prêter main forte à Alana Cook pour bloquer la virevoltante Lieke Martens. Offensivement, elle a beaucoup tenté mais à parfois manqué de tranchant, à l’instar de ses coéquipières en attaque.

Marie-Antoinette Katoto (5) :

Muette depuis trois rencontres en Ligue des Champions, l’attaquante du PSG n’a pas trouvé le chemin des filets ce dimanche. Elle est cependant impliquée sur le but de l’égalisation avec une remise de la tête parfaite pour Alana Cook (21’, 1-1). Peu avant la mi-temps, elle a eu par deux fois l’occasion de donner l’avantage à son équipe. Si elle a manqué de réussite sur son premier duel avec Sandra Panos en trouvant le poteau intérieur après un très bel enchaînement (41’), elle a clairement vendangé la seconde dans la foulée avec un pointu hors cadre (43’). Paris devra marquer au retour, Katoto aussi.

Sandy Baltimore (4) :

La révélation de la saison du PSG n’a pas fait autant de différences dans cette rencontre. La pépite tricolore avait fort à faire dans son duel face à Marta Torrejon, très rapide et dotée d’un excellent sens du placement. Sa vitesse et sa technique ont parfois crée des décalages, mais trop peu pour se montrer décisive. On attendra un petit peu mieux de sa part au match retour, comme pour l’ensemble de l’équipe du PSG.


Photo à la Une : (@PSGFéminines)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page