Divers

Coupe du monde d’Aviron : Les rameuses françaises font le plein de médailles à Zagreb

L’heure de la rentrée des classes a sonné à Zagreb (Croatie) pour cette première manche de la Coupe du monde d’aviron. La France revient avec 4 médailles pour ses rameuses dont une en or du deux de couple de poids léger Laura Tarantola et Claire Bové.

Cette première manche de la Coupe du monde sur le lac Jarun a rassuré les rameuses françaises dans leur préparation pour les Jeux Olympiques. L’absence de plusieurs nations et des qualifications qui se sont effectuées en contre la montre et non en course en ligne n’ont pas entaché le plein de confiance des Françaises.

>> À LIRE AUSSI : Kayak – Romane Prigent, deuxième à Pau : « Je me suis vraiment fait plaisir sur l’eau »

Déjà qualifié pour rejoindre Tokyo, le deux de couple de poids léger devait se tester après la protrusion discale de Laura Tarantola qui l’a gêné lors de ce début de saison. Les vice-championnes d’Europe en 2019 ont assuré leur participation en finale avec le meilleur temps des qualifications. Laura Tarantola et Claire Bové ont répété la même performance en finale (7’01’’80) en s’imposant avec plus de 15 secondes d’avance sur leurs dauphines biélorusses.

Des promesses pour la suite

Une médaille d’or qui permet d’entrevoir de belles promesses pour la suite de la saison. « On a fait une super course, c’est bien de pouvoir revenir, de voir où on en est, et ça fait plaisir de le faire comme ça » explique Laura Trantola au site de la Fédération française d’aviron.

>> À LIRE AUSSI : Que savez-vous de l’aviron ?

Les rameuses Hélène Lefebvre et Élodie Ravera-Scaramozzino ont décroché une médaille d’argent en deux de couple sans pouvoir tenir la distance face aux Lituaniennes (6’58’’12). Une autre médaille d’argent pour le quatre de couple qui a réussi sa compétition. Associée pour la première fois ensemble, Violaine Aernoudts, Margaux Bailleul, Marie Jacquet et Emma Lunatti ont réalisé une performance rassurante (6’25’’20) avant de tenter de décrocher un des derniers tickets pour Tokyo.

Les Jeux Olympiques dans le viseur

En deux sans barreur, Maya Cornut et Emma Cornelis ont fait plus que rivaliser face aux meilleures. Assurées d’une médaille à cause d’un faible nombre de participants, les deux rameuses qui vivaient leur première étape de Coupe de monde ont cédé progressivement face aux Croates et aux Tchèques. Une première médaille de bronze à ce niveau international qui laisse espérer une promesse pour la prochaine course qui se déroulera dans deux semaines à Lucerne (Suisse).

>> À LIRE AUSSI : Kayak : L’équipe de France de kayak se prépare pour les Jeux Olympiques au Grau-du-Roi

Les régates de Lucerne, qui se dérouleront du 15 au 17 mai, sont l’un des grands rendez-vous de l’année pour les rameuses françaises. L’épreuve suisse décernera les derniers sésames pour les Jeux Olympiques et servira de grandes répétitions pour se préparer aux épreuves olympiques.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page