TennisTennis : WTA

WTA : 5 moments marquants de la carrière de Caroline Garcia

En difficulté sur le circuit depuis 2 ans, Caroline Garcia a décidé de ne plus s’entraîner avec son père Louis-Paul. Cette nouvelle étape dans sa vie de joueuse nous permet de jeter un œil sur les 5 moments qui ont marqué sa carrière.

Caroline Garcia ne sera plus entraînée par son père Louis-Paul. Une décision qu’elle a confirmée dans un entretien au journal L’Équipe. La Lyonnaise de 27 ans sera désormais coachée par Gabi Urpi pour la saison sur terre battue au sein de l’académie Nadal. Un entraîneur qu’elle a déjà côtoyé en Fed Cup et qui l’accompagnera sur les tournois de Rome, Parme, Strasbourg et Roland-Garros. Une décision importante pour la joueuse qui se classe actuellement à la 53ème place du classement WTA et qui court après un succès depuis sa victoire au tournoi de Nottingham en juin 2019. Cette nouvelle étape dans la carrière de Caroline Garcia nous donne l’occasion de retrouver les 5 moments marquants de sa carrière.

Une première remarquée à Roland-Garros

Caroline Garcia a alors 17 ans, elle obtient une wild car pour participer à son premier Roland-Garros. Elle remporte son premier match Porte d’Auteuil contre la Tchèque Zuzana Ondrášková. Au 2ème Tour, elle affronte Maria Sharapova, tête de numéro 7 du tournoi. Un début de match impressionnant de la jeune française lui permet de mener 6-3, 4-1. La Russe se reprend et finit par gagner les 11 jeux suivants pour s’imposer 3-6, 6-4, 6-0.

Caroline Garcia n’a pas réussi à conclure la victoire face à une prétendante au titre mais elle se fait remarquer par le circuit. Pendant le match, l’Écossais Andy Murray tweete : « Sharapova est en train de jouer contre la future n°1 mondiale. » Une nouvelle preuve de la performance impressionnante de Caroline Garcia.

La libération du 1er titre WTA

Il lui manquait un premier titre sur le circuit WTA pour franchir un nouveau palier dans sa carrière. En 2013, elle remporte son premier tournoi ITF à Cagnes-sur-Mer lui ouvrant au passage les portes du Top 100. C’est en avril 2014, au tournoi de Bogota qu’elle gagne son premier trophée WTA.

Elle bat la tenante du titre et 9ème mondiale Jelena Jankovic en finale. Un match important où la Française a maîtrisé son match et s’impose 6-3, 6-4. Plus que le premier de ses 8 titres sur le circuit, Caroline Garcia s’impose pour la première fois contre une joueuse du Top 10.

La victoire en double à Roland-Garros

En 2016, Roland-Garros en simple ne réussit pas à la Lyonnaise. Caroline Garcia n’a jamais franchi le 2ème tour en simple à ce moment de sa carrière. C’est en double qu’elle arrive à passer cette étape. Sa collaboration avec Kristina Mladenovic leur permette de réaliser une quinzaine magnifique. Lors de la finale, elle livre une dernière bataille contre les Russes Ekaterina Makarova et Elena Vesnina. Un match disputé qui finira par tourner en faveur des Françaises. Une victoire 6-3, 2-6, 6-4 offre un 1er titre du Grand Chelem pour les deux joueuses devant un public conquis. « Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais pas imaginé jouer devant autant de monde » esquisse Garcia après la finale.

Elles deviennent le premier double féminin à remporter Roland-Garros depuis 45 ans. Une épopée en double qui continuera tout au long de l’année avec un quart de finale de finale à Wimbledon et une finale perdue à l’US Open malgré la déception d’une élimination dès le 1er tour aux Jeux Olympiques.

2017, l’année de la confirmation

Caroline Garcia finit par atteindre les quarts de finale de finale en Grand Chelem sur la terre battue parisienne. Elle élimine successivement la Japonaise Nao Hibino (6-2, 6-2), la Française Chloé Paquet (7-5, 6-4) puis la Taïwanaise Hsieh Su-Wei (6-4, 4-6, 9-7) pour rallier la deuxième semaine. Elle s’impose ensuite contre sa compatriote Alizée Cornet en 1/8ème de finale (6-2, 6-4). Ce parcours s’arrête au tour suivant. Karolína Plíšková, 3ème mondiale remporte ce quart de finale (6-7, 4-6) malgré une bonne résistance de la Française.

Ce premier quart de finale lui donne des ailes. À la fin de l’année, Caroline Garcia remporte les prestigieux tournois de Wuhan et Pékin. Ses tournois Premier Mandatory sont les équivalents des Masters 1000 masculin. Sa bonne dynamique l’a fait logiquement monter dans la hiérarchie, elle rentre dans le top 10 mondial. Elle devient la huitième joueuse française à intégrer le top 10 après Françoise Dürr, Mary Pierce, Nathalie Tauziat, Sandrine Testud, Julie Halard, Amélie Mauresmo et Marion Bartoli.

Elle est qualifiée pour les Masters de Singapour regroupant les 8 meilleures joueuses de l’année. Caroline Garcia s’impose contre la 4ème mondiale Elina Svitolina et la numéro 6 mondiale Caroline Wozniacki. Elle se qualifie pour les demi-finales malgré sa défaite inaugurale contre la numéro 1 mondiale Simona Halep. Elle est finalement éliminée dans le dernier carré par Venus Williams en 3 sets (7-6, 2-6, 3-6) après un match accroché. Ses performances vont lui permettre d’atteindre la 4ème place mondiale au cours de la saison 2018.

Une histoire contrastée avec la Fed Cup

Caroline Garcia et la Fed Cup ont une histoire compliquée. Impériale avec l’équipe de France en 2016, Caroline Garcia est intouchable dans cette équipe. En finale, la Lyonnaise remporte ses deux matchs en simple mais perd son double avec Kristina Mladenovic contre la République Tchèque de Karolína Plíšková (2-3). Une désillusion encore plus grande lorsqu’elle décide peu de temps après de se mettre en retrait de l’équipe pour se concentrer sur sa carrière en simple.

Une situation qui a fracturé l’équipe de France entre Caroline Garcia et ses coéquipières. Il faudra attendre 2019 pour revoir Caroline Garcia en équipe de France. Malgré un contexte froid, les joueuses mettent leur égo de côté pour retourner en finale. Elles éliminent la Belgique et la Roumanie. Il ne reste plus que l’Australie de la très en forme Ashleigh Barty. Elle s’incline lourdement contre cette dernière 6-0, 6-0. Caroline Garcia abattue après cette défaite à une nouvelle chance de se rattraper.

En double, avec son ancienne coéquipière Kristina Mladenovic, elle remporte le match décisif (6-4, 6-3) et offre la victoire à la France (3-2). 3 ans après la défaite à Strasbourg, l’équipe de France remporte la Fed Cup. « J’ai envie de dire que c’était écrit qu’on gagnerait un double décisif » explique Caroline Garcia après la finale. Une histoire contrastée qui a fini par se transformer en un conte enchanté.


Photo à la Une : (@Roland-Garros)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page