Ski-Glace

Saut à skis : La Norvège fusionne leurs équipes nationales masculines et féminines

Le saut à skis norvégien fait sa révolution. La Norvège a décidé de fusionner les équipes masculines et féminines pour construire une équipe unisexe. Dans cette discipline où les femmes n’ont pas accès aux mêmes épreuves que les hommes, c’est une avancée pour l’égalité des sexes.

C’est une grande nouvelle pour le saut à skis norvégien. Il n’y aura plus d’équipes féminines ou masculines mais bien qu’une seule équipe. La Norvège est une grande nation de saut à skis et sa récente médaille d’argent aux Championnats du Monde en équipe mixte sur le petit Tremplin est la preuve de cette bonne relation entre les deux équipes.

Cette nouvelle équipe nationale mixte comptera 12 athlètes avec 7 hommes et 5 femmes. Les cadres seront bien évidemment présentes comme la championne olympique en 2018 et championne du monde 2021 Maren Lundby et la championne du monde junior 2018, Siljie Opseth. Norvégiennes et Norvégiens préparaient déjà la saison ensemble avant de se séparer pour les courses. Cette année, ils s’entraîneront toujours ensemble mais le cadre sera plus officiel.

>> A LIRE AUSSI :Un titre mondial féminin sur le grand tremplin d’Oberstdorf

« L’idée derrière cela est de mettre en évidence comment on travaille et comment on a décroché les résultats qu’on a eu ces derniers temps ensemble dans une communauté où garçons et filles se sont presque toujours entraînés ensemble », a avancé le directeur sportif de la sélection, Clas Brede Brathen.

Le chemin est encore long dans ce sport discriminatoire. La Fédération internationale interdit toujours aux femmes de participer aux épreuves de vol à skis pratiqué sur des tremplins plus longs. La fusion de la Norvège amènera peut-être du changement dans le monde du saut à skis et de permettre aux sportives d’avoir les mêmes possibilités que ses homologues masculins.


Photo à la Une : (@Stian Lysberg Solum /Ski Jumping Women Norway)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page