FootballFootball : UEFA Women's Champions League

Lieke Martens, le phœnix de Barcelone

Lieke Martens a connu une année 2020 difficile liée à des problèmes physiques. Ses derniers mois, la Néerlandaise a retrouvé son niveau et peut conclure ce dimanche en finale de Ligue des Champons une saison fantastique avec Barcelone.

Ses deux buts contre Paris en demi-finale de la Ligue des Champions symbolise ce retour en grâce de l’ailière barcelonaise. Sa vitesse et son efficacité ont crucifié les espoirs parisiens et ont qualifié Barcelone en finale (1-1 ; 2-1). Pour la deuxième fois de son histoire, Barcelone se retrouve en finale après une première expérience décevante en 2019 contre l’Olympique Lyonnais (4-1). Le début des problèmes pour l’attaquante de 28 ans.

>> A LIRE AUSSI :Battu par le Barca, le PSG prend la porte

L’histoire entre Barcelone et Lieke Martens a été contrastée depuis son arrivée en 2017. Lieke Martens est arrivé en Catalogne après avoir été désignée meilleure joueuse de l’Euro qu’elle a remporté avec la sélection néerlandaise. Passé par le SC Heerenveen, le Standard de Liège ou Rosengard, elle se retrouve dans une autre dimension. Désignée meilleure joueuse européenne par l’UEFA, sa médiatisation et la pression qui en découle augmentent. Au sommet de son art, Lieke Martens a du mal à s’adapter au jeu barcelonais, elle est souvent critiquée en raison de grandes attentes placées en elle.

La finale de 2019, une plaie ouverte

En 2019, elle atteint une finale européenne en club, un des trophées qui la fascine le plus. Seulement, en finale, Lieke Martens et ses coéquipières tombent contre l’Olympique Lyonnais, le favori de la compétition. Cette finale montre aux Blaugrana que pour monter sur le toit de l’Europe il faudra progresser. Le problème pour Lieke Martens, c’est sa blessure à l’orteil pendant sa préparation à la Coupe du Monde qui suit.

Cette blessure est handicapante pour l’ancienne joueuse de Rosengard qui ne sera pas aussi performante qu’elle pourrait l’être en pleine capacité de ses moyens. Avec ses coéquipières Viviane Miedema et Danielle van de Donk, les Pays-Bas s’inclinent en finale du Mondial français contre les Américaines (2-0), les favorites du tournoi. Sa compétition, avec seulement deux buts, est assez mitigée. Cette blessure finit par l’arrêter à Barcelone.

>> A LIRE AUSSI :USA-Pays Bas : Revivez la finale comme si vous y étiez (vidéo)

Avec sa préparation tronquée par cette blessure à l’orteil, d’autres problèmes physiques qui se réveillent et la pause du Covid-19 plongent Lieke Martens dans un trou noir. Elle ne disputera que 12 matchs et n’inscrira qu’un seul but. Lieke Martens est donc sous le feu des critiques de la presse espagnole.

Au début de cette saison, Lluís Cortés l’entraîneur barcelonais, la laisse sur le banc ou hors du groupe. Mariona Caldentey prend la place de l’internationale néerlandaise (122 sélections, 49 buts) dans le trio offensif avec Jenni Hermoso et Caroline Graham Hansen.

Des débuts timides pour une fin canon

Ce statut permet à Martens de recréer une nouvelle dynamique et de reprendre confiance en se préparant à l’ombre des critiques. Progressivement au cours de la saison, libérée de ses blessures et avec le retour d’un rythme soutenu, Lieke Martens retrouve sa place dans le onze Blaugrana.

Lluís Cortés sait gérer cet effectif de stars où les places en attaque valent très cher. Elle réalise sa meilleure saison sous les couleurs de Barcelone, l’ailière a trouvé 11 fois les filets en Championnat et 5 fois en Coupe d’Europe devenant la deuxième meilleure buteuse de la compétition derrière sa coéquipière Hermoso (6 buts).

Lieke Martens a retrouvé son meilleur niveau au meilleur moment de la saison. La finale de la Ligue des Champions l’attend une nouvelle fois mais cette fois dans la peau de la favorite. Ce retour à son meilleur niveau fait d’elle une arme fatale et un élément indispensable pour l’équipe Blaugrana. La pression est peut-être moins forte également avec la présence de Caroline Graham Hansen (12 buts), Asiat Oshoala (19 buts) et Jenni Hermoso (26 buts toutes compétitions confondus) qui peuvent également débloquer des situations.

« Ce n’était pas une période facile, a affirmé Martens en évoquant son passage à l’infirmerie. La pression était grande et tout a changé dans ma vie. Mais je ne veux pas trop regarder en arrière, l’avenir s’annonce bien. Nous avons beaucoup joué en largeur au début de saison, maintenant nous sommes beaucoup plus tournés vers l’avant. Cela me convient mieux. »

La Néerlandaise revient de loin mais cette année 2021 pourrait bien être son année avec le championnat déjà acquis, une finale de Coupe d’Europe et les Jeux Olympiques avec la sélection qui se profile. Le club catalan a réalisé l’exploit de conserver son titre de champion d’Espagne une deuxième année d’affilée après plus de 5 ans d’attente.

>> A LIRE AUSSI :Le Barca sacré champion d’Espagne

À l’heure où le championnat espagnol consacre Barcelone, l’Europe attend ses nouvelles reines. « Nous nous sentons bien, mais dans une finale, tout peut arriver », a répété la joueuse de 28 ans avant le dernier rendez-vous européen de la saison. Discrètement mais avec efficacité, Lieke Martens renaît de ses cendres pour conquérir l’Europe.


Photo à la Une : (@Reuters)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page