Football : UEFA Women's Champions League

UEFA Women’s Champions League : Barcelone (enfin) sacré champion d’Europe

Le FC Barcelone s’est imposé 4-0 contre Chelsea en finale de la Ligue des Champions, ce dimanche à Göteborg (Suède). Le premier sacre pour les Barcelonaises et pour un club espagnol qui vient concrétiser le jeu assumé et l’efficacité clinique des catalanes.

Cette finale de la Ligue des Champions s’annonçait comme un duel entre deux équipes ambitieuses qui n’ont jamais remporté le trophée, après 5 ans de règne sans partage des Lyonnaises. Le FC Barcelone et Chelsea se sont affrontés ce dimanche à Göteborg (Suède) pour devenir le premier club à remporter la Coupe d’Europe chez les hommes et chez les femmes.

L’expérience d’une première finale perdue en 2019 (défaite 4-1 contre Lyon) a servi aux Barcelonaises qui se confrontaient à une équipe qui découvrait ce stade de la compétition. Dès le début du match, les championnes d’Espagne 2021 prennent le dessus.

Lieke Martens prend de vitesse la défense londonienne et frappe à l’entrée de la surface. Son tir fait trembler la barre transversale et revient dans un cafouillage défensif des Anglaises. Fran Kirby tente de dégager le ballon mais Leupolz dévie le tir dans sa propre lucarne. Il a fallu 36 secondes aux Barcelonaises pour marquer le but le plus rapide d’une finale de Ligue des Champions (1-0, 1’). Ce premier but symbolise le match, des Barcelonaises entreprenantes et sûres de leur jeu ont profité des espaces défensifs de Chelsea, trop imprécis pour déstabiliser les Blaugrana.

>> A LIRE AUSSI :Lieke Martens, le phœnix de Barcelone

Après l’ouverture du score rapide, le récent champion d’Angleterre essaye d’égaliser rapidement en prenant le jeu à son compte. Les tentatives de Pernille Harder (3’ et 9’) sont infructueuses, la défense de Barcelone tient le choc. Les erreurs des Blues sont vite punies par des Barcelonaises rapides et réalistes.

Partis du milieu de terrain, Lieke Martens décale Graham Hansen qui la remet au point de penalty à Hermoso. La co-meilleure buteuse de la compétition avec Fran Kirby (6 buts) est accrochée par Melanie Leupolz, auteure d’un début de rencontre catastrophique, et l’arbitre siffle penalty (12’). Après vérification de la VAR, la capitaine espagnole transforme le penalty et Barcelone fait le break (2-0, 14’).

Chelsea trop imprécis pour revenir

Les Anglaises sont sonnées et sont opposées à des Barcelonaises des grands soirs. Lieke Martens, en feu dans son couloir gauche, déborde Charles et offre le but à Bonmati, l’ancienne joueuse de la réserve, après une superbe action collective (3-0, 20’). En 20 minutes, Barcelone tue tout suspense dans le match avec une efficacité clinique de 3 buts en 3 tirs cadrés. Chelsea paye son inexpérience et ses faiblesses défensives.

>> A LIRE AUSSI :Chelsea rejoint la finale et écrit une nouvelle page de son histoire

L’attaquante australienne Sam Kerr a l’occasion de réduire le score mais elle bute sur Panos, la gardienne blaugrana (34’). Pendant que Chelsea rate des occasions de revenir dans le match et construit des phases de jeu stérile, Barcelone continue son récital. L’ailière Lieke Martens dépose la défense londonienne pour délivrer un caviar à Graham Hansen qui ne se prive pas d’inscrire le 4ème but barcelonais (4-0, 36’).

Chelsea n’est plus vraiment dans le match, Pernille Harder (41’) et Ji So-yun (45+1’) n’ont pas sonné la révolte avec des tirs trop mous pour inquiéter la défense adverse. Les dés sont jetés à la mi-temps, la maîtrise collective de Barcelone prenait le dessus des faiblesses individuelles de Chelsea.

La joie des Barcelonaises pendant le match (@FCBfemeni)

Une équipe Blaugrana en contrôle

En seconde mi-temps, les joueuses d’Emma Hayes reviennent avec de meilleures intentions et posent un peu plus de problèmes à des Barcelonaises en contrôle. La capitaine Magdalena Eriksson s’écroule dans la surface et réclame un penalty qui ne lui sera pas accordé (48’). Chelsea a bien tenté de marquer un but pour l’honneur avec les centres non repris par Kerr (50’) et Charles (62’).

La maladresse des Blues est symbolisée par cette attaque désordonnée à la 69ème minute où Harder et Kerr ratent complétement leurs occasions. Les joueuses de Lluís Cortés résistent et finissent par relancer les ultimes offensives.

Le milieu de terrain de Barcelone avec Bonmati, Putellas et Hamraoui a été solide pendant toute la rencontre. Barcelone reprenait la main en fin de match pour inscrire un cinquième but. Oshoala, rentrée à la 71ème minute pour remplacer Hermoso, a d’abord tiré dans le petit filet (90’) avant de se voir refuser un but dans le temps additionnel pour un hors-jeu.

Barcelone sur le toit de l’Europe

Quelques secondes plus tard, Barcelone peut exulter et devient champion d’Europe. C’est le premier sacre pour Barcelone et pour un club espagnol. Avec maîtrise et sérieux, les joueuses barcelonaises ont dominé des Blues loin de son niveau habituel. Le score fleuve de 4-0 devient le score le plus large dans une finale de Ligue des Champions depuis la mis en place d’un match sec en 2009/2010. Les chaînes françaises ont donc loupé l’occasion de diffuser une belle équipe de Barcelone.

>> A LIRE AUSSI :Battu par le Barca, le PSG prend la porte

Chelsea a subi la même expérience de débutant que le club catalan, qui s’était incliné 4-1 contre l’Olympique Lyonnais en 2019. Après avoir éliminé deux autres prétendants au titre, Manchester City en quart de finale (3-0 ; 1-2) et le Paris Saint-Germain en demi-finale (1-1 ; 2-1), les joueuses de Lluís Cortés ont montré la puissance de leur collectif avec un jeu fluide et engagé. La seule française sur la pelouse ce dimanche, Kheira Hamraoui a régné en patronne dans l’entrejeu et remporte sa 3ème Ligue des Champions mais en disputant sa première finale.

La troisième buteuse barcelonaise désignée joueuse du match, Aitana Bonmati, a exprimé toute sa joie à la fin du match : « Je ne sais pas quoi dire. Je ne sais pas ce que je ressens mais je sais que je suis très fière de cette équipe car nous le méritons. Nous avons travaillé très dur depuis la finale de Budapest (en 2019) et nous nous sommes fixé un défi, qui était d’atteindre une autre finale et de la gagner. Et c’est ce que nous avons fait. »

 « Vous écrivez l’histoire ! Vous êtes une référence, a déclaré Joan Laporta, le président du Barça sur les réseaux sociaux. Vous donnez l’exemple. Vous êtes l’une des raisons qui font du Barça plus qu’un club. Vous nous avez fait vibrer avec votre magnifique victoire. Bien joué championnes, vous êtes inarrêtables. »

« Cela a été une merveilleuse saison pour nous, a déclaré Emma Hayes, entraineur de Chelsea. Aujourd’hui, c’était difficile pour nous car le match était terminé avant même d’avoir commencé. Félicitations à Barcelone. Elles méritent leur titre. »


Photo à la Une : (@FCBfemeni)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page