HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

LBE : Metz prend une option pour le titre contre Brest

Les Messines ont pris leur revanche ce mercredi contre des Brestoises qui les avaient battues à quatre reprises cette saison. Metz a remporté la finale aller du championnat 31-24 et tentera de conserver son avance ce dimanche pour le match retour.

Les Messines ont eu raison de croire en leur chance ce mercredi en finale de la Ligue Butagaz Energie. Battues deux fois en saison régulière, éliminées en Coupe de France et en Ligue des Champions par ses mêmes Brestoises, les Lorraines ne partaient pas favorites. Pourtant, cette place forte du handball français règne sans partage sur le titre de champion depuis 2016 et n’a plus connu de saison blanche depuis 2012.

De son côté, Brest, leader de la saison régulière, a remporté la Coupe de France contre Nantes samedi dernier (36-33). Les Messines, portées par le retour de leur public, ont dominé les Bretonnes dans ce match aller (31-24). Un début de match crispé des deux côtés équilibre la rencontre avant que Metz commence à prendre le large (9-6, 19’).

>> A LIRE AUSSI : Coupe de France : Brest domine Nantes et s’adjuge le titre

Cet écart reste stable tout au long de la première période à cause des erreurs brestoises qui n’arrivent à revenir. Les Bretonnes ne paniquent pas pour autant et sont menées 16-13 à la pause. La seconde période met du temps à s’enclencher de chaque côté, Metz emmenée par Tjasa Stanko (7 buts) et Méline Nocandy (6 buts) marque finalement son premier but au bout de 5 minutes de jeu.

Les Brestoises reviennent brièvement au contact des Messines (20-18, 41’) mais le temps mort messin leur est fatal. Les Lorraines inscrivent un 6-0 en l’espace de 10 minutes profitant de l’inefficacité de Brest. Les Bretonnes finissent par réagir à l’instar d’Ana Gros (10 buts) mais l’écart est fait. Un dernier but de Manon Houette vient clôturer la belle soirée messine (31-24).

Brest trop inconstant pour rivaliser

Élue meilleure joueuse de la saison avant le coup d’envoi du match, la Brestoise Ana Gros a essayé de rester optimiste après le match : « Il y a eu plein de choses : on a perdu trop de ballons bêtes, en défense on n’était pas assez agressives, on a eu des problèmes pour marquer aussi. On va se remettre en question, on va travailler sur le jeu les 2-3 jours qui nous restent jusqu’à dimanche, on ne va rien lâcher car on sait que tout est possible en handball. Mais on n’a pas mis tous les ingrédients nécessaires pour gagner des titres, alors qu’on savait que ça n’allait pas être facile. On est déçues mais rien n’est encore perdu. »

>> A LIRE AUSSI :Irrésistible, Brest décroche son ticket pour le Final Four

« On n’a encore rien fait, on sait très bien que la finale se joue sur 120 minutes, a affirmé l’ailière messine, Manon Houette. Mais on est très contentes d’avoir réussi à développer ce jeu ce soir (mercredi), on l’avait fait par moments contre Brest et des fois sur des matches entiers contre d’autres équipes mais pas encore 60 minutes pleines contre Brest. Donc je suis très fière de notre équipe, très heureuse d’avoir retrouvé le public qui nous a portées et on a envie de réitérer ça. »

Cette victoire permet aux joueuses d’Emmanuel Mayonnade de communier avec leurs 700 spectateurs présents aux Arènes et de se rapprocher du 24ème titre de l’histoire du club. Les Brestoises se sont rendu la tâche difficile pour remporter leur premier titre de championne depuis 2012 mais pas impossible non plus car elles ont déjà battu les Messines avec de gros écarts cette saison (34-24 en Ligue des Champions, 30-19 en Championnat). Piquées au vif, les Brestoises devront réagir dimanche (18h30) en terre bretonne pour la finale retour et s’offrir le droit de rêver.


Photo à la Une : (@Bertrand_Delh / LBE)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page