FootballFootball : UEFA Women's Champions League

Ligue des Champions : Chelsea, une désillusion collective

Chelsea s’est lourdement inclinée (4-0) contre Barcelone en finale de la Ligue des Champions ce dimanche à Göteborg (Suède). Un collectif entier paralysé par l’évènement qui a failli en défense et en attaque.

Dès la 20ème minute, à 3-0, la gardienne Ann-Katrin Berger et la capitaine Magdalena Eriksson réunissent toutes les joueuses pour se motiver et régler les problèmes défensifs. Chelsea s’est noyé collectivement dans cette finale de Ligue des Champions où Barcelone s’est imposé 4 à 0. Débordé par le jeu typique de l’ADN Barcelonais et par l’évènement, les Blues ont manqué de précision pour rivaliser avec leurs adversaires du soir.

La défense, un début de match catastrophique

Lieke Martens et Caroline Graham Hansen ont été bien aidés par une défense apathique des Blues. Dès l’entame du match, Lieke Martens a l’occasion de s’approcher de la surface de récupération et peut frapper sans que So-Yun Ji et Sophie Ingle ne s’interposent face à elle. Le tir touche la barre et Jessica Carter ne suit pas la retombée du ballon ce qui permet à Barcelone de retenter sa chance. Les deux défenseurs centraux Magdalena Eriksson et Millie Bright se retrouvent à jouer le ballon en l’air sans vraiment le dégager. Dans le cafouillage, Fran Kirby décide de sortir la balle mais tire dans sa coéquipière Mélanie Leupolz qui verra atterrir le ballon dans la lucarne d’Ann-Katrin Berger qui est un peu juste (1-0 ; 1’). Le premier but est donc la responsabilité de toute la défense qui a failli mais va aussi faire douter les joueuses.

>> A LIRE AUSSI :Barcelone (enfin) sacré champion d’Europe

Signe de cette perte de confiance, la portière londonienne va glisser et renvoyer le ballon aux Barcelonaises, Berger réussira à se rattraper en repoussant la frappe en corner (4’). Sur le deuxième but, Graham Hansen reçoit une passe en profondeur et réussit à dépasser Jessica Carter, qui était pourtant bien placé, pour la remettre à Hermoso. La co-meilleure buteuse de la compétition (6 buts) est accrochée par Melanie Leupolz. Berger est prise à contre-pied sur le penalty de Putellas (2-0 ; 14’). Le troisième but est le symbole de la défense de Chelsea dans ce match. Les Barcelonaises jouent leur jeu sans que la défense n’arrive à contrecarrer les attaques blaugrana. On retrouve une nouvelle fois Jessica Carter qui rate son tacle sur Bonmati avant qu’elle ajuste son tir (3-0 ; 20’).

Sa compère a également eu des difficultés à gérer Lieke Martens, en feu pour la finale. Niamh Charles s’est laissé déborder trop souvent par la Néerlandaise. Sur le quatrième but, la latérale est prise de vitesse et ne peut rien faire. Lieke Martens continue son festival et passe le ballon à Graham Hansen en faisant un petit pont à Bright. La défense a également été mise à rude épreuve avec l’entrée en jeu d’Asisat Oshoala qui a fait des appels en profondeur. Le stress de l’enjeu combiné à des erreurs individuelles ont fait perdre Chelsea en une demi-heure. La défense des Blues n’avait plus pris l’eau à ce point depuis une défaite 5-0 contre Arsenal en 2018.

>> A LIRE AUSSI :Chelsea rejoint la finale et écrit une nouvelle page de son histoire

Chelsea n’a encaissé que 10 buts en championnat et 9 en Coupe d’Europe dont 4 contre Barcelone. Emma Hayes aura quelques problèmes à résoudre pour revenir à ce stade de la compétition après la première finale de l’Histoire du club. « Je suis juste dégoûté que nous n’ayons pas eu la chance de faire un match, a déclaré l’entraineur de Chelsea. Nous avons fait une merveilleuse saison mais, par moments, nous avons été un peu naïfs. »

L’attaque n’a pas été au rendez-vous

La défense de Chelsea a fait perdre le match mais leurs coéquipières offensives n’ont pas fait gagner le match non plus. Pernille Harder a beaucoup tenté dans ce match sans pour autant marquer. La Danoise a eu de belles occasions de recoller au score à la 3ème minute avec cette frappe qui part dans les airs ou ce tir un peu tardif à la 9ème minute. Ce manque d’efficacité a agacé la double finaliste de la Ligue des Champions avec Wolfsburg (2018 et 2020) qui a préféré par moment cadré son tir plutôt que l’envoyer au fond des filets (41’). Les coups de pied arrêtés n’ont pas été décisifs non plus. Seul le coup-franc de Ji a inquiété Panos, la gardienne blaugrana. L’Australienne Sam Kerr n’a pas eu de réussite non plus malgré ses rares occasions.

La deuxième mi-temps a vu plus d’intentions pour marquer ce but pour l’honneur mais les championnes d’Angleterre 2021 n’ont pas réussi à tromper la défense barcelonaise. Emma Hayes, la coach des Blues depuis 2012 a rappelé : « C’est une déception mais je pense que nous avons tout donné en deuxième mi-temps. Au moins, nous avons montré le caractère que nous avons. A la mi-temps, je leur ai demandé de considérer le match comme 0-0. »

Ce match revient également comme un boomerang à l’attaquante de Chelsea, Sam Kerr. Un tweet au soir du 18 mai 2019 a refait surface. La joueuse des Red Stars de Chicago à l’époque avait tweeté « Et c’est compétitif … » en faisant référence à la défaite des Barcelonaises en finale de Ligue des Champions 4 buts à 1 contre l’Olympique Lyonnais.

Elle avait continué à chambrer les supporters catalans en leur demandant si elle et ses coéquipières auraient pris plus de buts que Barcelone. Ce dimanche soir, les supporters espagnols n’avaient pas oublié le message de l’Australienne et ont donc vivement répondu au tweet. La performance de l’internationale australienne (65 sélections, 37 buts) n’a pas plaidé en sa faveur et malheureusement pour elle, ses coéquipières ont pris autant de buts que Barcelone en 2019. De quoi rappeler que le football se joue d’abord sur le terrain.

>> A LIRE AUSSI :Chelsea remporte un deuxième titre de champion d’Angleterre consécutif

 La pression d’une première finale et l’efficacité de Barcelone n’a pas permis à Chelsea de réellement commencer son match. Menée tout le long du match, la réaction d’orgueil a été possible grâce à la baisse de régime des championnes d’Espagne 2021 pour contrôler le match. Chelsea a donc le mérite d’avoir atteint la finale et de confirmer sa progression mais il lui reste encore quelques marches pour enfin atteindre le graal. Chelsea va devoir digérer rapidement cette défaite car dès jeudi, les Blues affrontent Everton en 1/8ème de finale de la FA Cup.


Photo à la Une : (@UEFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page