TennisTennis : WTA

WTA Strasbourg : Garcia rejoint Cornet et Burel en huitièmes de finale

Au lendemain des qualifications d’Alizé Cornet (65e) et Clara Burel (146e), Caroline Garcia (57e) a décroché son ticket pour les huitièmes de finale des Internationaux de Strasbourg, dernier rendez-vous avant le tant attendu Roland-Garros. De son côté, Océane Dodin (115e) a été contrainte à l’abandon.

>> A LIRE AUSSI : Roland-Garros s’annonce encore une fois très indécis

Carton plein ou presque pour les Françaises aux Internationaux de Strasbourg. Suite aux victoire d’Alizé Cornet et Clara Burel au premier tour ce dimanche, Caroline Garcia a également décroché son ticket pour les huitièmes de finale du tournoi alsacien. Opposée à la Kazakh Zarina Diyas (93e), la Lyonnaise a du batailler dans le premier set avant de dérouler son tennis dans le second set (7-5, 6-2). Une victoire logique mais qui fera du bien au mental de la Tricolore, qui a récemment fait le choix fort de se séparer de son coach pour rejoindre la Nadal Academy. Au prochain tour, Garcia devra élever son niveau de jeu face à la Tchèque et tête de série numéro 5, Barbora Krejcikova (38e). Une autre Tricolore était engagée ce lundi, Océane Dodin (115e) qui n’a pas connu le même sort. Face à la future adversaire de Garcia, la Bretonne a été contrainte à l’abandon alors qu’elle était menée (6-3, 3-0).

Diane Parry et Harmony Tan entrent en piste

A noter que deux autres Françaises seront sur les courts ce mardi, avec les entrées en lice de Diane Parry (216e) et Harmony Tan (151e) , toutes deux issues des qualifications. La première citée affrontera l’Allemande Jule Niemeier (307e) alors que la seconde aura fort à faire dans son duel avec la Belge Allison Van Uytvanck (67e).

>> A LIRE AUSSI : WTA : 5 moments marquants de la carrière de Caroline Garcia


Photo à la Une : (@IS)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page