Handball

LBE : Camille Ayglon-Saurina prendra sa retraite sportive ce dimanche

Une joueuse emblématique de l’équipe de France et du Championnat va prendre sa retraite ce dimanche. À la fin du match entre Nantes et Paris 92, Camille Ayglon-Saurina se retirera des terrains de ha,ndball.

Avec le retour du public, Camille Ayglon-Saurina pourra célèbrer la fin de sa carrière. Après une année qui l’a vu décrocher le premier titre européen de sa carrière avec son mari Guillaume Saurina, entraineur de Nantes Handball, la joueuse de 36 ans quittera donc les terrains après 18 ans au plus haut niveau. Elle aura réalisé une grande partie de sa carrière dans son club de cœur, Nîmes (2003-2008 et 2010-2016), avec qui elle n’a pas réussie à remporter de titre après deux échecs en finale de Coupe de France (2011 et 2015) et une défaite en finale de Coupe de la Ligue (2013). Le dépôt de bilan du club gardois oblige l’arrière droite à quitter le club.

>> A LIRE AUSSI :Besançon, Nantes et Bourg-de-Péage prennent une option dans le match de classement

Après un passage à Metz entre 2008 et 2010 où elle remporte le Championnat et la Coupe, elle quitte la France en 2016 pour le club roumain de CSM Bucarest. Ce passage en Roumanie lui permet de compléter son palmarès de deux titres de champion et de deux coupes nationales. Avec Bucarest, elle bute néanmoins à chaque fois sur le Final Four de la Ligue des Champions. La meilleure arrière droite du championnat de France en 2010 et 2011 revient dans l’Hexagone, du côté de la Loire avec Nantes. C’est sous les couleurs nantaises que l’Avignonnaise terminera sa carrière ce dimanche.

Sur le site du club, Camille Ayglon-Saurina l’a annoncé à travers une interview ce jeudi : « C’était important pour moi de murir la décision, d’en être bien sûre et aussi de vivre une saison en se disant que c’était la dernière sans pour autant l’avoir annoncé en me disant ‘’ on ne sait jamais, en voyant l’échéance arriver, peut-être que je vais me dire j’ai encore envie d’en faire une de plus.’’ C’est ce qui me permet, aujourd’hui, d’être sereine à mille pour cent et sûre de [sa] décision que c’était bien la dernière. »

>> A LIRE AUSSI :Sensationnel, le Nantes Atlantique Handball s’offre le premier titre continental de son histoire

Le titre européen avec Nantes lui permet aussi de finir sa carrière en beauté : « Je pense que j’étais sûre de moi donc je me suis juste régalée et j’ai profité de tous les moments. On a réussi à faire une saison exceptionnelle donc forcément ça m’aide à partir avec le ‘’ sentiment du devoir accompli’’. »

Camille Ayglon-Saurina jouera ses dernières minutes sous le maillot de Nantes (@NAH)

6 médailles internationales avec les Bleues

Le sentiment du devoir accompli, elle peut également le trouver avec l’équipe de France. Internationale de 2007 à 2019, Camille Ayglon-Saurina est la 4ème joueuse la plus capée de l’histoire avec ses 270 sélections en Bleues. Avec l’équipe de France, elle a remporté 6 médailles dont la médaille d’argent aux Jeux Olympiques en 2012, le titre de championne du monde en 2017 et le titre de championne d’Europe en 2018. Une carrière bien remplie qui a permis petit à petit à son palmarès de s’agrandir.

« Je n’aurais jamais pensé avoir la carrière que j’ai eue, indique-t-elle. Déjà au départ, je n’aurais jamais pensé faire une carrière de sportive de haut niveau. Je sais aussi tout le travail et les sacrifices que ça m’a demandé mais je réalise la chance que c’est de vivre une carrière comme ça. Je sais qu’il y a beaucoup de licenciées, de jeunes filles, qui ont envie, dès qu’elles commencent le hand, de pouvoir vivre une carrière professionnelle en club déjà et puis de porter le maillot de l’équipe de France. Et puis, encore mieux que tout ça, réussir à aller gagner des titres avec l’équipe dans laquelle on joue. »

>> A LIRE AUSSI :Camille Ayglon-Saurina : « Notre fils est heureux de nous avoir à la maison tous les jours »

Comme un symbole, elle prendra sa retraite sportive en même temps que sa coéquipière et son amie Blandine Dancette. Il reste encore un match à ses deux monuments du handball français avant de faire leur dernier tour de stade et ce sera dimanche pour décrocher la 5ème place du championnat. Ensuite, la joueuse souhaite se lancer dans l’accompagnement des athlètes. Elle ne ferme pas la porte non plus à un retour vers le monde du handball : « Et si de temps en temps je pouvais, pourquoi pas, faire un petit tour du côté des médias ça m’intéresserait aussi beaucoup. J’ai toujours pris beaucoup de plaisir pendant ma carrière à chaque fois que j’ai pu aller sur un plateau télé ou à la radio. »


Photo à la Une : (@NAH)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page