HandballHandball : Division 2

D2F : Le Havre et Celles-sur-Belle se neutralisent pour la montée en D1

La finale aller pour l’accession en Ligue Butagaz Énergie n’a pas donné d’avantage aux Havraises ni aux Celloises. Au terme d’une rencontre engagée, les deux équipes se sont neutralisées (29-29). Le match retour sera décisif pour la montée en D1.

Portées par leur public, les Havraises ont limité la casse ce mercredi contre Celles-sur-Belle en finale aller d’accession en D1. Les joueuses de Stéphane Pellan ont couru au score toute la rencontre contre une équipe de Celles efficace. Les Celloises prennent les commandes du match grâce à une défense solide mais elles n’arrivent pas prendre le large à cause d’une grande gardienne en face. La Havraise Marina Pantic (13 arrêts) a grandement participé à garder en vie les Normandes dans ce match. Les joueuses des Deux-Sèvres gardent une avance de 3 buts pendant cette première mi-temps grâce à Perrine Petiot (7 buts). Les joueuses de Thierry Vincent dominent le premier acte grâce à une défense appliquée et des offensives construites. Les Celloises rentrent à la pause en menant 16-13.

>> A LIRE AUSSI : Thierry Vincent prend les commandes de Celles-Sur-Belle

La seconde période sera bien plus animée. Revigorées après la pause, les Havraises entament les 30 dernières minutes avec plus d’envie. Emmenées par Aminata Doucouré (6 buts) et Louison Boisorieux (8 buts), les Normandes refont leur retard contre des Celloises qui s’effritent un peu défensivement. Une passe de Louison Boisorieux pour Tatiana Elisme et le HAC revient pour la première fois à hauteur (21-21, 45’). Dans le dernier quart d’heure, les deux équipes ne se quittent plus, le match s’emballe, mais les attaques s’affolent.

Un nul qui ne favorise aucune équipe

Les Havraises ratent les occasions de passer devant et les Celloises ne parviennent plus à creuser l’écart. La Celloise Lesly Briemant marque avant d’être imitée par la Havraise Louison Boisorieux (29-29, 58’). Comme un résumé du match, dans les deux dernières minutes, les Celloises se confrontent à une impériale Marina Pantic tandis que le Havre ne trouve pas la solution en attaque.

>> A LIRE AUSSI : 5 questions à … Sharon Dorson (HAC Handball)

« On a mené tout le match, c’est compliqué de finir sur un nul, déclare Perrine Petiot à la fin du match. Mais chapeau à elles de n’avoir rien lâché. Il y a beaucoup de leçons à tirer de ce match, notamment sur le plan défensif où on a manqué de rigueur et de régularité. C’était un gros combat mais on s’y était préparées. »

Du côté du HAC, ce match ressemble à un exploit au vu de la physionomie de la rencontre : « Franchement, on peut être fière de nous, affirme la Havraise Tatiana Elisme. C’est vrai qu’au départ c’était un peu compliqué au niveau des paramètres. En défense, par rapport à d’habitude, on était plutôt en place. Là, c’est vrai que ça a pris un peu plus de temps que prévu parce qu’il y a quand même des joueuses majeures qui percutent. Donc au fur et à mesure des minutes qui s’écoulaient, on a pu montrer notre défense habituelle. »

Ce match à rebondissements attend déjà son retour. Ce samedi à 18h, les deux équipes vont se défier une nouvelle fois pour décider de l’équipe qui montera en Ligue Butagaz Énergie.


Photo à la Une : (NR/Éric Pollet)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page