RugbyRugby : Elite 1

Pauline Bourdon quitte l’AS Bayonne pour rejoindre Toulouse

A l’issue d’un match disputé avec Bayonne contre le Stade Toulousain (12-12), Bourdon a averti ses partenaires de sa signature chez leur adversaire du soir. Numéro 9 depuis 2013 à l’ASB Neskak, elle souhaite prendre un nouveau départ avec le club de la Ville Rose.

Demie de mêlée avec l’AS Bayonne depuis 2013, Pauline Bourdon fait l’objet d’un transfert important vers Toulouse. La Limougeaude d’origine, qui joue aussi en demi d’ouverture, retrouvera Céline Ferer et Laura Sansus, sa concurrente directe au poste de numéro 9 en sélection.

Objectif Coupe du monde 2022

Samedi, Pauline Bourdon a décidé de boucler son cycle Bayonnais après huit ans de bons et loyaux services. Celle qui avait mené le club du 64 vers le titre de championne de France Elite 2 en 2014 pense qu’il « est temps de voir autre chose ». Et ce, dans « un club structuré », un élément primordial pour l’internationale française à l’approche de la Coupe du monde. Elle ne cache pas non plus que le départ de l’entraîneur des 3/4, Jean-Mathieu Alcade l’a encouragé à quitter le club Bayonnais.

>> A LIRE AUSSI : Pauline Bourdon décroche l’Oscar féminin 2019

Une des 24 joueuses sous contrat pro

Parmi les cadres du quinze de France avec 34 sélections, Bourdon n’a pas eu un parcours simple en EDF. La demi de mêlée a parfois privilégié sa vie professionnelle extra-sportive. Ce qui la contraint à renoncer à plusieurs matchs avec les Bleues. Durant l’année 2017, elle est même passée à côté du Tournoi des 6 Nations et de la Coupe du monde. Pourtant, Bourdon a su jouer avec ses atouts pour amener une vraie plus-value à l’équipe de France. En 2018, elle emmène ses co-équipières vers leur première victoire officielle contre les Blacks Ferns. Un match qui a marqué un tournant dans la vie de Pauline Bourdon, la fédération lui propose un contrat à mi-temps. Elle a alors pu quitter son travail pour se consacrer pleinement au Rugby.

>> A LIRE AUSSI : 5 choses que vous ignorez peut-être sur Annick Hayraud, manager du XV de France Féminin

L’ASB perd une joueuse précieuse et celle qui avait touché ses premiers ballons au Stade de Beaublanc à Limoges est au cœur d’un transfert qui compte. Le collectif bayonnais devra s’adapter pour combler ce manque. Rapidement, il lui faudra se trouver une nouvelle osmose de groupe, sans pouvoir s’appuyer, sur celle qui a déjà été nommée parmi les cinq meilleures joueuses au monde.


Photo à la Une : (@ASBayonne)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page