TennisTennis : WTA

Roland-Garros : Le fantôme Mladenovic, Ferro sort avec les honneurs, Barty jette l’éponge

Si Fiona Ferro est sortie avec les honneurs face à l’Américaine Jennifer Brady (6-4, 2-6, 7-5), Kristina Mladenovic a été écrasée en 50 minutes par l’Estonienne Annett Kontaveit (6-2, 6-0) au terme d’une rencontre étrange où elle n’a jamais tenté d’exister. De son côté, la numéro un mondial Ashleigh Barty a été contrainte à l’abandon face à la Polonaise Magda Linette (6-1, 2-2 abandon). Alors que Caroline Garcia a été battue ce mercredi, il n’y a plus aucune Française engagée à Porte d’Auteuil.

Mladenovic est restée aux vestiaires

Si la défaite de Kristina Mladenovic (61e) face à Annett Kontaveit (31e) n’a rien de scandaleux, l’attitude et la manière laissent beaucoup à désirer. Battue sévèrement en à peine 50 minutes par l’Estonienne (6-2, 6-0), la Française n’est jamais entrée en dans son match. Pire, elle n’a fait preuve d’aucune résilience, d’aucune combativité pour tenter d’inverser le scénario de la rencontre. Pourtant à domicile avec du public qui était venu la soutenir, « Kiki » a rendu les armes après 10 minutes de match où elle était parvenue à remporter ses deux jeux de service. La suite a été chaotique, sans intérêt, à l’image de cette attaque plein centre de Kontaveit que Mladenovic a regardé filer devant ses yeux.

 « Oui, c’était une journée difficile, pas grand-chose à dire. Ce n’était pas une bonne journée pour moi. Je ne vais pas rentrer dans le détail, mais je ne me sentais pas bien aujourd’hui sur le court […] Je ne vais pas rentrer dans le détail parce qu’il n’y a rien à dire sur le match d’aujourd’hui. C’est un jour sans . Cela arrive des jours sans, non ? C’est difficile quand on est athlète […]  Il n’y a pas la place pour d’autres commentaires vu le match et ce que cela a donné. »

Une fois de plus, Mladenovic ne partait pas avec la faveur des pronostics dans cette rencontre et sa défaite face à la coriace Kontaveit pourrait paraître somme toute logique, surtout au vue la forme des deux joueuses ces derniers mois. Mais la Française a énormément déçu ce jeudi et elle n’a jamais tenté de trouver la solution. En espérant que la Nordiste se ressaisisse avec le début de la saison sur gazon et sur dur, deux surfaces qui correspondent un peu plus à son style de jeu.

>> A LIRE AUSSI : Roland-Garros : Caroline Garcia rate (encore) le coche

Ferro sort avec les honneurs

Le constat est bien différent pour Fiona Ferro (51e) , qui s’est inclinée au terme d’un bras de fer acharné face à la redoutable Jennifer Brady (14e). Malgré la perte du premier set, la Niçoise s’est battue comme une lionne pour s’adjuger la deuxième manche avant de craquer dans le money-time (6-4, 2-6, 7-5). Huitième de finaliste à Porte d’Auteuil l’an passé, la numéro un tricolore sort dès le second tour mais n’a pas à rougir de sa performance. A la différence de ses compatriotes, parfois nonchalantes sur le court, Ferro aura tout tenté pour briller sur l’ocre parisienne.

« Je ne m’attendais pas à ce qu’il n’y ait plus de Française au deuxième tour, pour être honnête. Il faut faire mieux. C’est sûr que c’est un constat un peu triste d’avoir plus de Française dès le deuxième tour. Il faut se poser les bonnes questions. Après, c’est dur de dresser un constat comme ça, surtout après une défaite de ma part. Moi, je sais qu’il va falloir retourner au travail pour être meilleure et faire mieux. »

Barty jette l’éponge

Autre moment fort de la journée, l’abandon d’Ashleigh Barty, touchée par des pépins physiques lors de sa rencontre face à la Polonaise Magda Linette (45e). Menée (6-1, 2-2), l’Australienne, numéro un mondial, a été contrainte de jeter l’éponge .. Après le forfait post-tournoi de Simona Halep (3e), le départ de Naomi Osaka (2e) face à la tempête médiatique à laquelle elle faisait face et l’élimination prématurée d’Aryna Sabalenka (4e), les quatre meilleures joueuses du circuit à l’heure actuelle ne sont plus engagées sur l’ocre parisienne. La voie semble royale pour Iga Swiatek (9e), tenante du titre à Roland-Garros.

>> A LIRE AUSSI : Roland-Garros : Suite aux polémiques, Naomi Osaka plie bagages


Photo à la Une : (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page