FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Le PSG Féminin décroche le titre et met fin à l’hégémonie lyonnaise

Au terme d’une saison exceptionnelle, le PSG Féminin a décroché le premier titre de champion de France de son histoire ce vendredi, mettant fin à l’hégémonie de l’Olympique Lyonnais Féminin, qui régnait sans partage sur la D1 Arkema depuis 14 ans. Les Parisiennes, vainqueures du Dijon FCO (3-0) lors de la dernière journée viennent probablement d’écrire la plus belle page de leur histoire. Retour sur une soirée historique pour le club de la capitale.

C’est la fin d’une ère. La fin d’un règne long de plus d’une décennie. Ce vendredi, le Paris Saint-Germain Féminin a écrit le plus beau chapitre de sa jeune histoire en remportant la D1 Arkema au terme d’une saison exceptionnelle. En position idéale suite à son match nul obtenu sur la pelouse de l’OL la semaine passée, le PSG n’a pas tremblé et a terminé le travail ce vendredi, en s’imposant face au Dijon FCO (3-0) en clôture de la saison de D1F. Eternel second, dans l’ombre de son plus grand rival depuis de nombreuses années, le club de la capitale est allé chercher son destin pour bousculer la hiérarchie du football féminin français.

Une soirée sous tension

Une semaine après avoir accroché le match nul face à l’OL lors de la « finale » de la D1 Féminine, le PSG devait impérativement terminer le travail et s’imposer ce vendredi face à Dijon. La tension était palpable mais les Parisiennes se sont facilitées la tâche en ouvrant rapidement le score dans cette rencontre. Dès l’entame, Paris prenait l’avantage par l’intermédiaire de l’Allemande Sara Dabritz, qui n’a pas tremblé au moment de tirer le penalty obtenu par Nadia Nadim (1-0, 7′). Le PSG a ensuite tout fait pour inscrire le but du break le plus rapidement possible mais a manqué de réussite, à l’image de Ramona Bachmann qui a trouvé les montants à deux reprises juste avant la mi-temps (43′, 45′). Au retour des vestiaires, les Parisiennes ont eu une grosse sueur froide suite à un corner mais la gardienne Christiane Endler, éblouissante cette saison, a une fois de plus répondu présent pour sauver les siennes.

>> A LIRE AUSSI : D1 Arkema : Et si le succès du PSG venait de sa défense ?

Dans la foulée, Paris inscrivait le but du break – et du titre – par l’intermédiaire de l’inévitable Irene Paredes (2-0, 60′). Tout un symbole, la capitaine emblématique du club francilien, auteure elle aussi d’une saison de haute volée, donnait aux siennes deux longueurs d’avance en reprenant parfaitement de la tête un corner botté par Sara Dabritz (2-0, 60′). L’internationale espagnole, qui quittera très certainement le club pour rejoindre le FC Barcelone la saison prochaine, a terminé de la plus belle des manières son histoire d’amour avec le PSG. En toute fin de match, Jordyn Huitema venait clôturer le spectacle en inscrivant le troisième but (3-0, 90′). Les Parisiennes pouvaient enfin exulter et savourer un titre qui ne souffre d’aucune contestation.

Vainqueur du Dijon FCO (3-0), le PSG Féminin a décroché le premier titre de champion de France de son histoire (@PSGFéminin)

Un titre amplement mérité

Huit points de retard en 2018, cinq en 2019, trois en 2020 .. Depuis plusieurs saisons, le PSG réduisait l’écart avec son grand rival et se rapprochait de plus en plus de l’OL, LA référence sur la planète football féminin. Cette saison, le titre de Paris en D1 Arkema ne souffre d’aucune contestation. Meilleure attaque (79 buts inscrits), meilleure défense (4 buts encaissés) et invaincu lors de sa double confrontation face à Lyon (victoire 1-0 à l’aller, match nul 0-0 au retour), Paris a dominé de la tête et des épaules le championnat de France lors de cet exercice 2020-2021. Les motifs de satisfaction seront nombreux du côté de la capitale au moment d’analyser ce succès et ce titre historique. Une gardienne irrésistible en la personne de Christiane Endler, au sommet de son art cette saison, une buteuse hors pair avec Marie-Antoinette Katoto, meilleure buteuse avec 21 buts, une capitaine de tous les instants avec le roc Irene Paredes, la révélation de la pépite Sandy Baltimore, la confirmation de la fusée Kadidiatou Diani … Et surtout, la récompense ultime pour le coach Olivier Echouafni, à la tête du club de la capitale depuis 2018 et grand architecte du sacre de ses protégées.

La fin d’un cycle pour le PSG ?

Mais si ce titre historique pour le PSG Féminin marque la fin du règne de l’OL, il marque aussi la fin d’un cycle du côté du club de la capitale, qui devra batailler pour conserver son titre de champion l’an prochain. Paris s’attend à de nombreux départs cet été et devra renouveler un effectif qui s’apprête à être grandement chamboulé. Christiane Endler va très certainement rejoindre l’OL, Irene Paredes devrait traverser les Pyrénées pour rejoindre le Barca, l’emblématique Formiga part à la retraite … alors que le coach Olivier Echouafni pourrait lui aussi quitter le club à l’intersaison. Mais avant de préparer l’avenir, les Parisiennes peuvent savourer, profiter et célébrer ce titre historique qui marquera quoi qu’il arrive un tournant dans le football féminin français.


Photo à la Une : (@PSGFéminines)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page