FootballFootball : Division 2

D2 : L’AS Nancy a demandé la rétrogradation en Régionale

Le club lorrain ne repartira pas en D2 l’année prochaine. Sauvées l’année dernière de justesse, les Nancéennes joueront en Régionale (3ème division) à cause des problèmes financiers du club.

C’est une mauvaise nouvelle pour le football féminin. La crise sanitaire a impacté tous les clubs mais c’est Nancy qui lâche le premier sa section féminine. Reparti in extrémis au printemps dernier, le club lorrain avait déjà hésité à sacrifier la section féminine pour limiter les dépenses. Jacques Rousselot, président à l’époque, avait tout de même réussi à conserver son équipe féminine en 2ème Division, après avoir consenti à des efforts personnels. Cette année, ce n’est plus Jacques Rousselot puisque l’AS Nancy Lorraine a été racheté par des investisseurs sino-américains représentés par le nouveau président, Gauthier Ganaye.

>> A LIRE AUSSI : Jacques Rousselot contraint de suspendre tous les budgets envers sa section féminine

Les difficultés financières dues à la crise sanitaire ont signé la rétrogradation des Lorraines en Régionale (3ème division). Après plus de quatre saisons consécutives dans l’antichambre de l’élite française, Nancy va retrouver le niveau régional. Avant-dernier de sa poule avant l’arrêt de la saison, la section féminine avait un budget de 500 000 €. Une somme assez dérisoire pour un club professionnel comme l’AS Nancy (14 millions d’euros en 2020/2021) mais qui a son impact dans un club qui voit son budget baissait chaque année. Les déplacements seront donc plus courts, l’équipe féminine reviendra un système totalement amateur. Pour cela, les dirigeants du club du chardon ont demandé aux instances de repartir au niveau inférieur. La priorité pour le club nancéien, c’est l’équipe masculine en Ligue 2.

Une relégation qui va poser des problèmes en D2

Pour autant, Gauthier Ganaye a assuré à l’Est Républicain que la section féminine n’est pas abandonnée : « Ce n’est pas un abandon du foot féminin à Nancy, pas du tout même. Nous le mettons en stand-by, en attendant que la situation économique de l’ASNL et du foot français s’améliore. D’ailleurs, nous n’arrêtons pas l’équipe féminine, nous avons simplement décidé de redescendre à un niveau qui sera moins coûteux et davantage approprié à la période que l’on traverse. On remettra de l’argent dans l’équipe féminine dès qu’on le pourra et on sera ravi de le faire. Pour l’instant, on se concentre totalement sur l’équipe pro qui est la locomotive. Ce sont les résultats en L2 qui vont permettre à l’ensemble du club d’avancer. »

>> A LIRE AUSSI : Aucune équipe ne sera réléguée en fin de saison, Saint-Etienne reste en D2

Son remplaçant devra également être déterminé pour qu’il y ait 24 équipes en D2. Selon le Comex du 6 mai dernier, les deux clubs qui avaient terminé le championnat avant-dernier en 2019-2020 pourront prétendre à un retour en 2ème Division. En effet, le comité exécutif de la FFF avait annoncé : « appliquer les règles en matière de vacance prévues dans les textes de l’instance concernée, en se fondant sur le classement final de la saison 2019/2020. »

Si cette décision est confirmée, Toulouse et Amiens seraient les candidats pour réintégrer la D2 après leur descente l’année dernière. Une situation burlesque alors que les championnats sont perturbés depuis 2 saisons.


Photo à la Une : (@ASNL)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page