ActualitésHandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Handball : 3 choses à retenir de la carrière de Camille Ayglon Saurina

Le 30 mai dernier contre Paris 92, Camille Ayglon Saurina a écrit le dernier chapitre de sa vie de sportive de haut niveau, qui dure depuis 18 ans. L’allière droite du Nantes Atlantique Handball a officiellement pris sa retraite à l’issue de cette saison historique réalisée avec la Team Rose. Très attachée au regretté HBC Nîmes, taulière de l’équipe de France, la handballeuse tricolore a clôturé sa carrière au Nantes Handball. Découvrez trois choses à retenir de la carrière de « Ka » Ayglon Saurina.

Le Handball Cercle Nîmes, son club de cœur

L’internationale française a roulé sa bosse au Handball Cercle Nîmes, un club très cher à son cœur depuis toujours. Avec un collectif bancal depuis des années et après avoir essuyé de nombreux échecs en championnat, l’histoire du club s’est achevé au printemps 2016. Les résultats sont mauvais et le groupe est embêté par de nombreuses blessures depuis plusieurs saisons. Autrement dit, tout va déjà mal lorsque une histoire de papiers administratifs vient sonner la fin de la partie. Camille Ayglon Saurina retrouve le groupe pour le 10ème match de la saison 2013/2014, après un congé maternité pour la naissance de son fils, Milo. Elle joue la rencontre contre Le Havre, mais son certificat n’est pas en ordre. Le règlement considère cela comme une faute, le club de Nîmes est privé du montre point. La saison suivante est prometteuse, Nîmes parvient à atteindre les demi-finales du championnat, mais les difficultés financières sont déjà trop profondes. Le club dépose le bilan en mars 2016, contraignant la Française à relancer sa carrière dans un nouveau club. Pourtant, Camille Ayglon Saurina « pensait finir sa carrière làbas ». Les plans sont totalement revus, elle fait le choix de s’expatrier en famille en à Bucarest Roumanie. Elle y jouera pendant deux ans.

>> A LIRE AUSSI : LBE : Camille Ayglon-Saurina prendra sa retraite sportive ce dimanche

270 sélections en équipe de France

Si l’on avait dit à Camille Ayglon Saurina qu’elle deviendrait une des joueuses les plus capées de l’équipe de France, elle n’y aurait probablement pas cru. Il faut dire que l’allière ne pensait déjà pas faire une grande carrière professionnelle dans le handball. Tombée sous le charme de la discipline tardivement, elle a tapé dans l’œil du sélectionneur national Olivier Krumbholz. Rapidement, tout s’est bien goupillé pour la joueuse originaire de la Cité des Papes et elle a rejoint le groupe France pour le Mondial 2007 à domicile. Le début d’une longue histoire d’amour. Après les Championnats du monde, l’arrière française a enchaîné les compétitions internationales. Aux Jeux Olympiques de Rio, les Bleues parviennent à se hisser en finale face à la Russie. Celle que l’on surnomme « Bambi » est une joueuse clé de l’équipe et profite d’un grand temps de jeu pendant le tournoi. Alors que la France rentre à la maison avec l’Or, Ayglon Saurina, qui évolue aussi en tant qu’arrière droite, se lance un nouveau défi et fait ses valises pour la Roumanie. Son retour en équipe de France aux mondiaux 2017 sera gagnant et marqué par un nouveau titre mondial. L’année suivante, les championnats d’Europe se sont concluent d’une très belle manière également, avec l’or européen.

>> A LIRE AUSSI : European League : Sensationnel, le Nantes Atlantique Handball s’offre le premier titre continental de son histoire

Titrée en European League avec Nantes et Guillaume Saurina

Camille Ayglon Saurina a donc disputé son dernier match avec le NAHB, dont elle défend fièrement les couleurs depuis 4 ans, le 30 mai dernier. Au terme d’une saison historique « Ka » laisse ses coéquipières dans une dynamique plus qu’intéressante. L’internationale française a mené son groupe au plus haut niveau avec à la clé son premier trophée continental en Ligue européenne face à Siofok, début mai, et une place en coupe d’Europe pour la saison à venir. Aux côtés de son mari, Guillaume Saurina, la Rhodanienne a pu prendre du plaisir avec le club du 44 dans la bonne humeur ambiante. Pour Ayglon Saurina, la clé de la réussite du Nantes Atlantique Handball n’était autre que cet état d’esprit focus sur le positif. C’est selon elle ce qui a permis aux joueuses de se lâcher et de progresser vers leur plus haut niveau. La femme de Guillaume Saurina conclut sa grande carrière avec la Team Rose, qu’elle apprécie fortement. Son mari a pu partager ce dernier titre avec elle. Pour le futur, elle s’imagine déjà, après de longues et reposantes vacances, s’orienter vers du coaching particulier pour les sportifs de haut niveau.

>> A LIRE AUSSI : LBE : Blandine Dancette tirera sa révérence en fin de saison


Photo à la Une : (@FFHB)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page