AthlétismeDivers

Procès : La FFA gagne contre Lesueur

Assignée devant la justice par Eloyse Lesueur, la FFA du dû rendre des comptes. La gestion des revenus de l’athlète était le mis en cause, ce mercredi au tribunal de Grandes Instances de Paris. Le verdict est tombé, c’est finalement la championne d’Europe 2012 et 2014 qui devra 3 000 euros à la Fédération.

Ils semblent bien loin les 170 000 euros de réparations et intérêts que réclamaient Eloyse Lesueur-Aymonin et ses avocats. La sportive pointait du doigt la Fédération Française d’athlétisme dans une affaire de manquements supposés à la gestion de ses revenus. La sauteuse en longueur s’était retrouvée endettée il y a de cela plus d’un an, des suites de factures dont elle ne pouvait pas assurer les paiements.

Un système difficile à appréhender

Elle n’avait que 19 ans lorsque Lesueur est entrée dans la sphère du sport de haut niveau et les enjeux engagés par sa situation l’ont alors dépassés. Elle s’est reposée sur l’aide des services de sa Fédération qui lui aurait proposé « un suivi administratif ». Un service aux premiers abords gratuit qui se serait finalement révélé payant d’après la sportive. Toujours selon Eloyse Lesueur, la faute aurait été commise par la comptable de la Fédé. Pourtant, la FFA se défend en expliquant que la championne a préféré s’adresser à un cabinet d’expertise pour gérer ses revenues et ses dépenses. Un service indépendant de l’organisation de la Fédération.

La Fédé tente d’apaiser la crise

Le verdict est une « grande déception » pour l’athlète et son entourage qui qualifient la décision « d’injuste et d’incompréhensible ». Sans doute mal conseillée par des professionnels à qui elle a fait confiance, erreur de beaucoup de jeunes sportifs, Eloyse Lesueur devra verser 3000 euros à la FFA. Une somme que le directeur de la Fédé assure ne pas vouloir demander. André Giraud clame aussi lui avoir « tendu la main dans le cadre légal » en prolongeant le contrat pro de la Française sur une durée d’un an alors qu’elle était blessée. Les avocats d’Eloyse Lesueur Aymonin ont encore un mois à compter de la fin du procès pour faire appel de la décision du tribunal.


Photo à la Une : (@IconSport)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page