TennisTennis : WTA

Roland-Garros : Maria Sakkari crée la sensation et file en demi-finale

Les spectateurs du court Philippe Chartrier ont été servi ce mercredi après-midi. Iga Swiatek (9e) gagnante de Roland Garros 2021 n’a pas dérogé à la règle de cette édition et tout comme les autres favorites, elle a pris la porte alors qu’elle touchait du doigt la demi-finale. Son bourreau ? La Grecque Maria Sakkari (18e), désormais grande favorite au sacre final à Porte d’Auteuil.

Cette édition 2021 de Roland-Garros est décidément totalement folle. Alors que les demi-finales se déroulent ce vendredi, toutes les têtes de série ont été éliminées. La dernière en date ? Iga Swiatek (9e), lauréate de l’édition 2019 et sortie par la Grecque Maria Sakkari (18e), désormais ultra favorite pour le titre à Porte d’Auteuil cette année.

La consécration pour Sakkari

Quelques jours après avoir sortie Sofia Kenin (5e), finaliste de la dernière édition, Maria Sakkari (18e) a remis le couvert ce mercredi en s’offrant cette fois-ci le scalp de LA grande favorite et tenante du titre, la pépite Iga Swiatek (9e). Loin d’être favorite, la Grecque a réalisé une prestation de haute volée et a fait parler toute sa puissance pour s’offrir sa première demi-finale de Grand Chelem. Désormais favorite, la native va désormais devoir assumer son nouveau statut. Elle affrontera une autre belle surprise, la Tchèque Barbora Krejcikova (33e), qui découvre elle aussi le dernier carré d’un Grand Chelem.

L’entrée en piste de la Polonaise de 20 ans s’était pourtant bien déroulée avec un break d’entrée et un score de (2-0) en sa faveur. On pensait alors que la 9ème mondiale allait survoler son match face à la Grecque. Il n’en fut rien. Méconnaissable, Swiatek ne parvenait plus à installer son jeu. Elle décrochait et Sakkari se remettait en selle. Puis, c’est au tour de la fille de Kanellopoulou de tenter l’échappée, alors que Swiatek menait 4-3, elle se retrouve faiblard à concéder le premier set. Une fulgurante douleur à la cuisse l’oblige ensuite à prendre un temps médicale. Elle laisse Sakkari, seule sur le court, mais cela ne l’a pas perturbée pour autant. Celle qui restait sur 22 sets gagnés consécutifs est revenue strippée et plus solide, en apparence. Cela ne lui a pourtant pas suffi pour reprendre le dessus face à la puissance de la joueuse de 25 ans. Elle parvenait tout de même à sauver deux balles de match, pour l’honneur mais laisse l’Athénienne finir en grande dame. Maria Sakkari rallie le dernier carré du tournoi parisien, pour la première fois de sa jeune carrière, grâce à son dernier service gagnant.

Les affiches des demi-finales

  • Anastasia Pavlyuchenkova (Russie, 32e) – Tamara Zidansek (Slovénie, 85e)
  • Maria Sakkari (Grèce, 18e) – Barbora Krejcikova (République Tchèque, 33e)

Photo à la Une : (@EPA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page